Le New York Times retire la colonne « Juif » de la liste des opposants à l’accord iranien
Rechercher

Le New York Times retire la colonne « Juif » de la liste des opposants à l’accord iranien

Après des protestations, le journal modifie sa présentation infographique de l'avis des membres du Congrès sur l’accord controversé

Capture d'écran du graphique du New York Times précisant l'identité juive des élus  américains s'étant opposés au vote sur l'accord du nucléaire iranien (Crédit : Autorisation)
Capture d'écran du graphique du New York Times précisant l'identité juive des élus américains s'étant opposés au vote sur l'accord du nucléaire iranien (Crédit : Autorisation)

Le New York Times a corrigé et enlevé des parties de l’infographie qui souligne la judéïté ou des liens juifs de législateurs américains qui s’opposent à l’accord du nucléaire iranien.

La carte, postée jeudi, incluait à l’origine une colonne avec le titre « Juif ? »

Les parlementaires mentionnés comme Juifs étaient soulignés en jaune, mais pas les autres.

A la suite des critiques sur la carte, le journal a retiré la colonne en question vendredi.

« Après qu’un nombre de lecteurs aient soulevé des questions, les rédacteurs ont revu la qustion et ont décidé que l’élément graphique mettait trop l’accent sur la question de savoir quels Démocrates s’opposant à l’accord étaient Juifs », l’édition en ligne du Washington Post a cité la porte-parole du New York Times, Danielle Rhoades.

Avec la modification, la carte utilise le jaune pour souligner les districts du Congrès avec une forte population juive.

Alors que la question iranienne « est particulièrement controversée parmi de nombreux électeurs juifs, et la version revue du graphique montre qu’un nombre significatif de démocrates opposés à l’accord sont juifs », a-t-elle déclaré, « placer ces législateurs dans une colonne séparée du graphique semblait inutile et a frappé certains lecteurs comme étant inapproprié ».

L’accord sur le nucléaire avec l’Iran, mené par les Etats-Unis et accepté par la République islamique et six autres puissances mondiales, constitue une question très clivante au sein de la communauté juive américaine parce que beaucoup pensent qu’il met Israël en danger et ils s’y opposent donc fermement.

Ils sont pourtant beaucoup à croire, comme le président américain Barack Obama l’a dit, que l’accord améliore la sécurité d’Israël parce qu’il implique un recul du programme nucléaire iranien en échange de la suspension de certaines sanctions internationales imposées sur Téhéran.

Le New York Times a également corrigé des imprécisions factuelles dans le graphique qui faisait partie de l’article intitulé « Les législateurs contre l’accord nucléaire iranien ». L’article affirmait, de manière erronée, que 15 des 23 Démocrates au Congrès opposés à l’accord sont Juifs. Le chiffre exact est 8.

Dans l’infographie publiée jeudi, l’article notait que « Même si plus de membres juifs du Congrès soutenaient l’accord que ne s’y opposaient, les Démocrates contre l’accord seront plus probablement des Juifs ou des représentants de circonscriptions juives ».

L’article a été publié à l’approche du vote attendu depuis longtemps au Congrès sur l’accord iranien.

Jeudi, il a manqué deux voix sur les 6o nécessaires pour faire passer une résolution de désapprobation de l’accord puisque la plupart des sénateurs démocrates et indépendants s’y sont opposés.

Le fait que le New York Times souligne, dans la carte, les noms des législateurs juifs et dénombre la population juive estimée dans leurs districts en jaune a tout particulièrement choqué les internautes.

Des journalistes et des activistes ont écrit de nombreux commentaires contre l’article qu’ils considéraient comme une précision de mauvais goût de l’identigé juive des législateurs, en faisant de fréquentes allusions à l’identification des Juifs avec une étoile jaune sous l’Allemagne nazie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...