Le pape François devrait se rendre en Arménie en juin
Rechercher

Le pape François devrait se rendre en Arménie en juin

Le 12 avril 2015, dans le cadre très solennel de la basilique Saint-Pierre, le pape avait utilisé le terme de "génocide" pour évoquer le massacre des Arméniens il y a un siècle sous l'Empire ottoman

Les membres de la communauté arménienne défilent avec des drapeaux et des torches le 23 avril 2015 dans la Vieille Ville de Jérusalem, à la veille du 100e anniversaire du génocide arménien sous l'Empire ottoman en 1915. (Crédit : AFP / GALI TIBBON)
Les membres de la communauté arménienne défilent avec des drapeaux et des torches le 23 avril 2015 dans la Vieille Ville de Jérusalem, à la veille du 100e anniversaire du génocide arménien sous l'Empire ottoman en 1915. (Crédit : AFP / GALI TIBBON)

Le pape François devrait se rendre pour la première fois en Arménie, un pays aux traditions chrétiennes très anciennes, durant la deuxième quinzaine de juin, a indiqué vendredi le service de presse du Saint-Siège.

« Un voyage du pape en Arménie est à l’étude, probablement durant la deuxième quinzaine de juin », a déclaré aux journalistes le porte-parole du Saint-Siège, le père Federico Lombardi.

Il réagissait à l’annonce d’un site proche du Vatican, « Il Sismografo », selon lequel Jorge Bergoglio devrait se rendre en Arménie du 22 au 26 juin.

Les dates ne sont pas encore arrêtées, a tenu à préciser le porte-parole, expliquant que le responsable des voyages pontificaux, le Colombien Mgr Mauricio Rueda Beltz, devait encore se rendre sur place avant que le pape n’approuve le programme définitif.

Le 12 avril 2015, dans le cadre très solennel de la basilique Saint-Pierre, la pape avait utilisé le terme de « génocide » pour évoquer le massacre des Arméniens il y a un siècle sous l’Empire ottoman.

Cela avait provoqué une dégradation des relations diplomatiques avec la Turquie, où le pontife argentin s’était pourtant rendu fin novembre 2014.

Quinze ans après la visite effectuée par Jean-Paul II en 2001 en Arménie, François visitera à nouveau un pays des périphéries de l’Europe où les catholiques sont très minoritaires, après l’Albanie et la Bosnie.

Une Eglise orthodoxe autocéphale est largement majoritaire dans ce pays qui a été le premier à adopter le christianisme comme religion d’Etat en 301.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...