Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

Le pape rencontre à nouveau des familles d’otages israéliens

Des proches de la famille Bibas et des otages Tamir Nimrodi, Guy Gilboa Dalal, Agam Berger et Omri Miran se sont entretenus en privé avec le souverain pontife

Le pape François rencontre avec des proches des otages israéliens de la famille Bibas (Shiri, Yarden, Ariel, Kfir), Omri Miran, Agam Berger, Guy Gilboa Dalal et Tamir Nimrodi, détenus à Gaza depuis les attaques du 7 octobre par des militants du Hamas, au Vatican, le 8 avril 2024. (Crédit : VATICAN MEDIA / AFP)
Le pape François rencontre avec des proches des otages israéliens de la famille Bibas (Shiri, Yarden, Ariel, Kfir), Omri Miran, Agam Berger, Guy Gilboa Dalal et Tamir Nimrodi, détenus à Gaza depuis les attaques du 7 octobre par des militants du Hamas, au Vatican, le 8 avril 2024. (Crédit : VATICAN MEDIA / AFP)

Le pape François a rencontré lundi des proches de plusieurs Israéliens retenus en otage par le Hamas depuis l’attaque du 7 octobre, a annoncé le Vatican.

Le pontife argentin, âgé de 87 ans, avait déjà reçu un groupe de parents d’otages israéliens au Vatican en novembre et avait rencontré le même jour des Palestiniens ayant de la famille à Gaza.

Lors d’une audience privée avec François lundi matin, des membres de cinq familles israéliennes ont montré au pape des photos d’êtres chers enlevés, notamment Ariel et Kfir Bibas, âgés de quatre ans et un an.

Leur oncle, Bezael Schneider, a dénoncé devant la presse à Rome ces « terroristes qui sont entrés chez ma sœur » dans le kibboutz où celle-ci habitait.

« Ils ont brûlé la maison où était ma sœur avec son mari. Ils ne les ont pas laissés sortir. Ils sont morts suffoqués. Cela nous fait penser à ce qui s’est passé il y a de nombreuses années avec les nazis », a-t-il ajouté.

Des proches des otages Tamir Nimrodi, 19 ans, Guy Gilboa Dalal, 22 ans, Agam Berger, 19 ans, et Omri Miran, 46 ans, étaient également présents.

Evoquant une rencontre « très émotive » avec le pape François, Ashley Waxman, une cousine d’Agam Berger, a assuré que le souverain pontife « a été très clair concernant sa solidarité pour la libération des otages ».

« Il a qualifié le Hamas de +mal+. Il les a qualifiés de ‘méchants’ et de ‘mal’. Il a été très, très chaleureux. Nous n’en revenions pas combien de temps il nous a accordé et combien il a été chaleureux et accueillant avec nous », a-t-elle ajouté.

« Depuis ce jour (le 7 octobre, ndlr) il n’y a plus de jour ni de nuit pour moi. Mon cœur est brisé. J’ai du mal à respirer. Et je suis paralysée par la peur. Où est mon Guy? Où? Quand va-t-il rentrer à la maison », a déclaré pour sa part sa mère, Meirav Gilboa-Dalal.

Dimanche, après avoir prononcé la prière hebdomadaire du Regina Coeli au Vatican, le pape a réitéré son appel à la paix.

« Prions toujours pour la paix, une paix juste et durable, en particulier pour l’Ukraine martyrisée et pour la Palestine et Israël », a-t-il déclaré.

Le pape François rencontre avec des proches des otages israéliens de la famille Bibas (Shiri, Yarden, Ariel, Kfir), Omri Miran, Agam Berger, Guy Gilboa Dalal et Tamir Nimrodi, détenus à Gaza depuis les attaques du 7 octobre par des militants du Hamas, au Vatican, le 8 avril 2024. (Crédit : VATICAN MEDIA / AFP)

Les familles des otages israéliens se trouvent en Italie au sein d’une délégation comprenant aussi le ministre israélien des Affaires étrangères, Israël Katz.

M. Katz a rencontré dimanche à Rome son homologue italien Antonio Tajani, à l’occasion des six mois de l’attaque du Hamas contre Israël.

La guerre à Gaza a éclaté lorsque le Hamas a envoyé 3 000 terroristes armés en Israël, le 7 octobre, pour mener une attaque brutale au cours de laquelle ils ont tué près de 1 200 personnes. Les terroristes ont également pris en otage 253 personnes, pour la plupart des civils, et les ont emmenées à Gaza. 129 sont toujours détenues à Gaza, dont 34 sont mortes.

Israël a réagi en lançant une campagne militaire dont l’objectif vise à détruire le Hamas, à l’écarter du pouvoir à Gaza et à libérer les otages, une offensive qui a coûté la vie à 33.175 personnes à Gaza. Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza. L’armée israélienne affirme avoir tué plus de 13 000 membres du groupe terroriste à Gaza, en plus d’un millier de terroristes à l’intérieur d’Israël le 7 octobre et dans les jours qui ont suivi l’assaut.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.