Israël en guerre - Jour 282

Rechercher
Les otages du 7 octobre

Pris en otage : Omri Miran, conduit à Gaza dans sa propre voiture

La famille Miran a été retenue captive dans la maison de leurs voisins au kibboutz Nir Oz jusqu'à ce que les terroristes emmènent Omri le 7 octobre

Omri et Lishay Miran du kibboutz Nir Oz ; Omri a été emmené en captivité par des terroristes du Hamas à Gaza le 7 octobre 2023. (Autorisation)
Omri et Lishay Miran du kibboutz Nir Oz ; Omri a été emmené en captivité par des terroristes du Hamas à Gaza le 7 octobre 2023. (Autorisation)

Omri Miran, 46 ans, a été kidnappé le 7 octobre par des terroristes du Hamas dans le kibboutz Nir Oz. Sa femme, Lishay Miran, 38 ans, et leurs deux très jeunes filles n’ont pas été enlevées.

Roni, 2 ans, et Alma, 6 mois, dormaient encore lorsque les sirènes ont retenti à Nir Oz, réveillant leurs parents qui les ont emmenées dans la pièce sécurisée. Au cours de la matinée, Omri et Lishay ont réalisé qu’une attaque de plus grande envergure était en cours.

À 10h30, la fenêtre de leur salle de bain a été brisée et des terroristes sont entrés dans leur maison. Omri et Lishay ont essayé de faire taire leurs filles dans la pièce sécurisée ; ils avaient deux couteaux sur eux en guise de protection.

Les terroristes ont commencé à crier en direction de la porte de la chambre forte et ont amené un voisin de 16 ans, Tomer Arbe-Eliaz, qui leur a demandé d’ouvrir la porte, sans quoi les terroristes lui feraient du mal.

« Nous avons ouvert la porte », a déclaré plus tard Lishay à Ynet.

Ils étaient tous assis dans le salon, Roni, la petite fille de deux ans, dormait encore dans la pièce sécurisée. Quand Lishay a supplié les terroristes de la laisser aller récupérer Roni, ils ont permis à Tomer d’aller la chercher.

À un moment donné, les terroristes semblaient prêts à les tuer, puis ils ont décidé d’emmener toute la famille dans la maison des voisins, de l’autre côté de la rue.

Les deux familles étaient assises par terre et la fille des voisins, âgée de 18 ans, venait d’être tuée par les terroristes dans leur chambre sécurisée.

Vers 13 heures, deux autres femmes ont été amenées dans la maison ; l’une d’elles était américaine et parlait anglais. Une demi-heure plus tard, les terroristes ont dit à Omri et à l’autre père de se lever et les ont emmenés avec les clés de leur voiture dans leur véhicule. Quelques minutes plus tard, raconte Lishay, elle les a vus partir.

« Je venais de dire à Omri : ‘Je t’aime, je protégerai nos filles, nous t’attendons, et ne joue pas au héros’ », a-t-elle déclaré à Ynet.

Lishay et ses filles, ainsi que ses voisins, sont restés assis pendant encore quatre heures jusqu’à l’arrivée des soldats de Tsahal à 17h30.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.