Le Pape se félicite du rapprochement avec les Juifs devant des rabbins
Rechercher

Le Pape se félicite du rapprochement avec les Juifs devant des rabbins

François a multiplié les signes de bonne volonté à l'égard de la religion juive depuis le début de son pontificat, en 2013

Le pape François pendant la bénédiction "Urbi et Orbi", au balcon central de la basilique Saint-Pierre du Vatican, le 25 décembre 2015. (Crédit : Franco Origlia/Getty Images via JTA)
Le pape François pendant la bénédiction "Urbi et Orbi", au balcon central de la basilique Saint-Pierre du Vatican, le 25 décembre 2015. (Crédit : Franco Origlia/Getty Images via JTA)

Le pape François s’est félicité jeudi du rapprochement intervenu depuis un demi-siècle entre Juifs et catholiques, désormais prêts à « collaborer », en recevant une délégation de rabbins au Vatican.

Au cours des dernières années, « nous avons pu nous rapprocher, dialoguant de façon efficace et fructueuse », s’est réjoui le Pape, en recevant des responsables de la Conférence des rabbins européens, du Conseil rabbinique d’Amérique, et de la Commission de dialogue avec le Saint-Siège du Grand rabbinat d’Israël.

Cette délégation a remis au pape argentin une déclaration, « Entre Jérusalem et Rome », qui certes, « ne cache pas les différences théologiques de nos traditions de foi », a reconnu le pontife. Mais elle « exprime la ferme volonté de collaborer plus étroitement aujourd’hui et dans le futur », s’est-il félicité.

A cette occasion, le pape a fait référence au document du Concile Vatican II, « Nostra Aetate » qui en 1965 avait exprimé le respect des autres religions, dont le judaïsme, en rupture avec des siècles d’antijudaïsme catholique.

Pour François, la déclaration présentée par les rabbins jeudi est en droite ligne avec Nostra Aetate. Ce document, a-t-il rappelé, « a mis en lumière les débuts de la foi chrétienne qui se trouvent déjà, selon le mystère divin du salut, dans les patriarches : Moïse et les prophètes. »

François a multiplié les signes de bonne volonté à l’égard de la religion juive, mais aussi musulmane, depuis le début de son pontificat en 2013. Il s’est rendu en Terre sainte en 2014, comme ses prédécesseurs Jean Paul II et Benoît XVI. Il s’est également rendu à Auschwitz en juillet 2016.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...