Rechercher

Le parti Noam prévoit de mener des négociations de coalition séparées avec Netanyahu

Le porte-parole a refusé de détailler les exigences du parti anti-LGBT, affirmant qu'il "ne mènera pas de négociations par le biais des médias"

Carrie Keller-Lynn est la correspondante politique et juridique du Times of Israël.

Le député Avi Maoz s’exprimant lors d’une séance plénière de la Knesset, le 15 décembre 2021. (Crédit : Arie Leib Abrams/Flash90)
Le député Avi Maoz s’exprimant lors d’une séance plénière de la Knesset, le 15 décembre 2021. (Crédit : Arie Leib Abrams/Flash90)

Dans une tentative apparente de maximiser son pouvoir dans la prochaine coalition, la petite faction d’extrême-droite Noam du député Avi Maoz, qui a obtenu un seul siège à la Knesset en se présentant sur une liste commune avec HaTzionout HaDatit et Otzma Yehudit, a prévu de mener des négociations de coalition séparées avec le chef du Likud Benjamin Netanyahu, selon les propos rapportés par son porte-parole dimanche.

Le porte-parole a refusé de détailler les exigences du parti anti-LGBT Noam, affirmant qu’il « ne mènera pas de négociations par le biais des médias ».

Une source proche du leader d’Otzma Yehudit, Itamar Ben Gvir, a confirmé que le chef d’Otzma Yehudit cherchera également à mener des négociations de coalition séparées avec Netanyahu, mais n’a pas précisé quand les deux se rencontreront.

Le leader du parti HaTzionout HaDatit, Bezalel Smotrich, a rencontré Netanyahu dans le courant de la journée de dimanche. Ce dernier prévoyait de rencontrer également « tous les chefs du bloc du camp nationaliste », mais n’a pas précisé si cela incluait Ben Gvir et Maoz, dont il avait appuyé l’alliance avec Smotrich.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...