Israël en guerre - Jour 257

Rechercher

Le patriarche latin de Jérusalem appelle à la paix dans la Ville sainte

Fouad Twal a appelé à une coexistence pacifique et à la reconstructions de la bande de Gaza

Mgr Fouad Twal, le patriarche latin de Jérusalem, à une conférence de presse avant une grande procession mariale annuelle à Haïfa (Crédit : AFP/Menahem Kahana)
Mgr Fouad Twal, le patriarche latin de Jérusalem, à une conférence de presse avant une grande procession mariale annuelle à Haïfa (Crédit : AFP/Menahem Kahana)

Le patriarche latin de Jérusalem, Mgr Fouad Twal, a appelé mercredi soir à la « paix à Jérusalem » et à la reconstruction de Gaza, ravagée cet été par une opération israélienne, lors de la messe de Noël à Bethléem, lieu de naissance du Christ selon la tradition.

Dans son homélie, la plus haute autorité catholique romaine en Terre sainte a estimé que « tous les fidèles –juifs, musulmans, chrétiens et druzes– devraient vivre ensemble dans l’égalité et le respect mutuel », notamment à Jérusalem, où les tensions entre Palestiniens et Israéliens ont récemment atteint un niveau rarement égalé.

Alors que plusieurs attentats ont ensanglanté la Ville sainte, jusque dans une synagogue, et que de violents heurts ont éclaté sur le mont du Temple, Mgr Twal a lancé : « Jérusalem a une vocation universelle à la paix et au bonheur. Appelez la paix sur Jérusalem. »

Dénonçant « un cercle vicieux de violence et de représailles » dans son homélie prononcée en arabe dans l’église Sainte-Catherine, contiguë à la Basilique de la Nativité, il a appelé à « reconstruire Gaza pour la troisième fois », après les 50 jours de conflit de l’été.

Au moment où débutaient mercredi matin les célébrations sur la place de la Mangeoire à Bethléem en Cisjordanie, l’aviation israélienne a mené un raid sur Gaza et ses hommes ont abattu un commandant du Hamas, après avoir essuyé des tirs.

Au-delà du conflit israélo-palestinien, le patriarche latin a également évoqué les violences à travers le Moyen-Orient, notamment en Syrie et en Irak où des groupes djihadistes multiplient les exactions.

« En cette nuit de Noël, il ne suffit pas de parler de paix mais il faut surtout prier pour la paix », « pour la réconciliation du Moyen-Orient », « pour les réfugiés » et pour « les persécutés à cause de leur foi et de leur race », a-t-il encore dit.

Le patriarche a entamé son homélie par un message de bienvenue et un appel à « prier pour la paix en Terre sainte » prononcé en six langues, dont le français, l’anglais et l’italien. Dans l’assistance, le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas avait fait, comme chaque année, le déplacement.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.