Israël en guerre - Jour 226

Rechercher

Le pays enterre ses morts alors que le bilan ne cesse de grimper

Le soldat seul franco-israélien Benjamin Loeb repose à Jérusalem ; Izabella Gandlin, une habitante d'Ashdod qui aurait dû célébrer prochainement son mariage, est enterrée

  • Les funérailles du soldat seul Benjamin Loeb au cimetière Har HaMenuchot à Jérusalem, le 10 octobre 2023. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)
    Les funérailles du soldat seul Benjamin Loeb au cimetière Har HaMenuchot à Jérusalem, le 10 octobre 2023. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)
  • Les funérailles du soldat Adir Avodi à Modin, le 10 octobre 2023. (Crédit : Jonathan Shaul/Flash90)
    Les funérailles du soldat Adir Avodi à Modin, le 10 octobre 2023. (Crédit : Jonathan Shaul/Flash90)
  • Les funérailles du soldat Tal Cohen au cimetière militaire du mont Herzl à Jérusalem, le 10 octobre 2023. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)
    Les funérailles du soldat Tal Cohen au cimetière militaire du mont Herzl à Jérusalem, le 10 octobre 2023. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)
  • Les funérailles du soldat Ori Mordecai Shany au cimetière militaire du mont Herzl à Jérusalem, le 10 octobre 2023. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)
    Les funérailles du soldat Ori Mordecai Shany au cimetière militaire du mont Herzl à Jérusalem, le 10 octobre 2023. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)

Alors que les combats continuent à faire rage et que le bilan des morts israéliens ne cesse de grimper, de nombreux enterrements sont organisés à travers Israël pour les soldats et civils, abattus par les terroristes du Hamas après l’infiltration massive de samedi.

À Jérusalem, un soldat seul, le sergent Benjamin Loeb, citoyen franco-israélien et parachutiste, a été enterré au cimetière de Har HaMenuchot.

Loeb, issu d’une famille Habad de Brunoy, dans l’Essonne, avait fait son alyah afin de s’enrôler dans l’armée.

« Il s’est battu pour pour protéger le peuple juif et sa terre », a rappelé son ami Chami sur les réseaux sociaux. « Il a été tué en combattant près de Gaza, et il s’est battu jusqu’à sa dernière goutte de sang. »

Les funérailles du soldat seul Benjamin Loeb au cimetière Har HaMenuchot à Jérusalem, le 10 octobre 2023. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)

Le lieutenant-colonel Alim Abdullah, 40 ans, commandant adjoint de la 300e brigade régionale « Baram », du village druze de Yanuh-Jat, dans le nord, a été enterré mardi dans sa ville natale.

Abdullah, qui a été tué lors d’affrontements avec des hommes armés à la frontière libanaise, laisse derrière lui sa femme et leurs trois enfants. Le maire de Yanuh-Jat, Mudi Saad, a fait l’éloge du lieutenant-colonel défunt comme « un homme modeste et agréable qui aimait beaucoup sa famille », a indiqué Haaretz. « C’était un homme de valeurs, de moralité… Il était un grand ambassadeur pour sa famille, pour le village et pour le peuple druze de notre terre bien-aimée. »

Hadar French, 21 ans, de Rehovot, qui a été assassinée par des terroristes du Hamas lors du festival près du kibboutz Reim, a été enterrée mardi dans la ville après avoir été retrouvée morte après plusieurs jours de recherches.

Le député travailliste Efrat Rayten, qui a assisté aux funérailles, a écrit sur X qu’« il n’y a pas de mots de réconfort possibles, et j’essaie de prendre sur moi une partie de l’horrible douleur de la famille et des amis. Les cris de sa mère, Dana, resteront toujours gravés dans mon cœur. Nous devons regarder la douleur et le chagrin dans les yeux ».

Hadar French. (Autorisation)

Izabella Gandlin, 27 ans, habitante d’Ashdod, abattue samedi lors de la même fête, devait épouser son copain, Nadav Yehuda, dans quelques semaines.

Au lieu de ça, elle a été inhumée mardi au cimetière d’Ashdod, pleurée par ses proches et ses amis ainsi que par son copain Nadav, qui a été retrouvé en vie après plusieurs jours de disparition.

« Tu étais censée te marier à la fin du mois avec l’amour de ta vie, Nadav », a écrit en ligne son amie Nicole. « L’amour entre vous était si spécial, on pouvait voir dans tes yeux à quel point tu étais heureuse à ses côtés. Je suis désolée de ne pas avoir réussi à te sauver, mon bel ange. »

Izabella Gandlin. (Autorisation)

Le major Tal Cohen, 30 ans, soldat Sayeret Matkal originaire de Ganei Tal, dans le centre d’Israël, tué lors des combats samedi, laisse derrière lui sa femme et leurs trois enfants. Il a été enterré mardi après-midi au cimetière militaire du mont Herzl à Jérusalem.

« Tal, pour moi, tu resteras toujours l’enfant adorable qui, dès que tu voyais la voiture de papa, courrait pour aller l’accueillir, et qui jouait avec moi à chaque Shabbat et chaque fête », a déclaré sa sœur Anat. « Mon cœur est brisé et la douleur est immense. Je t’aime tellement. »

Les funérailles du soldat Tal Cohen au cimetière militaire du mont Herzl à Jérusalem, le 10 octobre 2023. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)

Yaniv Sarudi, 26 ans, d’Ashdod, travaillait au festival près de Reim avec des amis quand les terroristes du Hamas ont attaqué. Des témoins oculaires ont raconté qu’il s’était emparé d’une arme de l’un des assaillants et avait commencé à riposter avant de sauter dans son véhicule, rassemblant huit autres personnes en cours de route et roulant aussi vite que possible.

Sarudi a tenté de se rendre en voiture jusqu’à une base de l’armée à proximité avant de se rendre compte qu’elle avait été prise par le Hamas. Il a continué à conduire jusqu’à ce qu’il soit en sécurité, même après avoir été touché à deux reprises par les terroristes. Sarudi est finalement mort de ses blessures, mais les neuf personnes qu’il a récupérées en route ont survécu, dont sa petite amie, Sivan.

Sa mère, Leah, a fait son éloge mardi lors de ses funérailles à Ashdod. « Notre héros ! Tu as fait preuve de courage contre les terroristes qui sont arrivés en masse, tu t’es battu et, au lieu de fuir pour sauver ta vie, tu as récupéré ta bien-aimée, Sivan, et huit autres personnes, et tu t’es envolé », a-t-elle déclaré, selon un site d’information de la ville. « Tu les as amenés dans un endroit sûr et tu en as payé le prix ultime. »

Yaniv Sarudi. (Autorisation)

Le commissaire principal Yitzhak Bazuka Shvili, 43 ans, commandant du poste de police de Segev Shalom, qui a été tué samedi en combattant des terroristes du Hamas à Reim, a été inhumé mardi au cimetière militaire de Beer Sheva.

Bazuka Shvili s’était rendu à Reim pour tenter de secourir son ami proche, le surintendant principal Gear Davidov, commandant de la station de Rahat, qui avait été blessé. Tous deux ont été tués lorsqu’ils ont été touchés par une roquette du Hamas, ont indiqué leurs proches.

« Vous avez été touché alors que vous sauviez des blessés et d’autres policiers, y compris votre ami Gear », a déclaré son adjointe, Mani Ohayon, lors de ses funérailles, selon Ynet. « Dans votre vie et votre mort, vous n’avez pas été séparés. Mon cher commandant, votre courage vous a guidé comme une flèche. On parlera encore longtemps de votre héroïsme. »

Les parents du sergent-chef Ohad Cohen, 20 ans, un soldat Shaldag originaire d’Idan, tué au combat, ont publié mardi un message appelant les amis et camarades de leur fils à ne pas assister à ses funérailles dans le moshav d’Idan, dans le sud du pays.

« Nous voulons que les amis d’Ohad continuent à se battre et nous leur envoyons de la force », peut-on lire. « Même ceux d’entre vous qui sont en repos, vous ne devriez pas venir aux funérailles mais vous reposer et rassembler vos forces pour continuer à vous battre jusqu’à ce que nous gagnions. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.