Le petit « Spider-Man » de Gaza dans le livre Guinness des records
Rechercher

Le petit « Spider-Man » de Gaza dans le livre Guinness des records

Mohammed al-Cheikh, 13 ans, a réalisé 38 rotations autour de son corps en une minute, battant son précédent record de 29 tours

Une photo prise le 28 avril 2016 de Mohammed al-Sheikh, alors âgé de douze ans, l'adolescent palestinien montrant ses talents de contorsionniste à son domicile dans la ville de Gaza (Crédit ; AFP PHOTO / MAHMUD HAMS)
Une photo prise le 28 avril 2016 de Mohammed al-Sheikh, alors âgé de douze ans, l'adolescent palestinien montrant ses talents de contorsionniste à son domicile dans la ville de Gaza (Crédit ; AFP PHOTO / MAHMUD HAMS)

Un jeune contorsionniste palestinien, véritable vedette dans la bande de Gaza où il est surnommé « Spider-Man », a fait son entrée dans le livre Guinness des records, a indiqué jeudi à l’AFP son entraîneur.

L’adolescent de 13 ans, Mohammad al-Sheikh ; a battu le record du nombre de rotation complète du corps en une minute.

Pour réaliser ce tour de force, le garçon de 13 ans a au départ le torse plaqué contre le sol, les bras allongés le long du buste, les deux jambes ramenées par-dessus la tête et les deux pieds posés à plat devant son nez.

Puis il fait pivoter son bassin pour dessiner de la pointe des pieds un cercle imaginaire autour de son corps et de ses bras restés plaqués au sol.

« Mohammed al-Cheikh a réalisé un record en réalisant 38 tours autour de son corps en une minute. Il bat le record précédent qui était de 29 tours », a fièrement déclaré Mohammed Loubbad.

Dans la vidéo qu’il avait envoyée au Guinness en mai pour faire enregistrer son record, il effectuait 33 rotations de la sorte.

L’équipe du livre des records s’est déplacée pour venir constater la prouesse du « Spider-Man » gazaoui mais comme la petite enclave côtière est soumise à des restrictions, le rendez-vous a été fixé à Amman (Jordanie). L’Egypte et Israël ont imposé un blocus sur la bande de Gaza en 2007 après que le groupe terroriste, Hamas, a pris le pouvoir au Fatah à Gaza.

L’entraîneur du garçon et sa mère n’ont pas été autorisés par Israël à quitter la bande de Gaza et le jeune Palestinien est donc parti avec un autre adulte.

Mais ces obstacles n’entament pas la détermination de son entraîneur. « On prépare déjà trois autres enregistrements de records », assure ainsi Mohammed Loubbad, qui s’occupe de Mohammed al-Cheikh depuis trois ans.

« Il a reçu des invitations pour des compétitions et des démonstrations dans plusieurs pays », ajoute l’entraîneur.

Une perspective réjouissante pour le jeune Mohammed qui, dit son entraîneur, redoute de revenir « s’enterrer » à Gaza.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...