Joe Biden exprime ses vœux de Rosh HaShana
Rechercher

Joe Biden exprime ses vœux de Rosh HaShana

Dans un message à la veille de Rosh HaShana, le président américain a souhaité aux Juifs "santé, guérison et progrès " et souligné le lien indéfectible qui l’unit à l'État d'Israël

Le président américain Joe Biden s'exprime depuis la salle à manger d'État de la Maison-Blanche, à Washington, le 3 septembre 2021. (AP Photo/ Susan Walsh)
Le président américain Joe Biden s'exprime depuis la salle à manger d'État de la Maison-Blanche, à Washington, le 3 septembre 2021. (AP Photo/ Susan Walsh)

Le président américain Joe Biden a adressé ses vœux à la communauté juive dimanche, un jour avant la fête de Rosh HaShana, souhaitant à ceux qui la célèbrent « une année de santé, de guérison et de progrès ».

M. Biden a fait remarquer que la période des Grandes Fêtes, qui commence lundi soir avec Rosh HaShana, oblige « ceux qui la célèbrent à faire une pause, à regarder vers l’intérieur et à réfléchir à l’année écoulée. C’est le moment d’entreprendre un inventaire de l’âme, un heshbon nefesh, et de nous poser à nous-mêmes et aux autres des questions qui vont au-delà de nos croyances individuelles : Qui est-ce que je veux être ? Quel type de nation voulons-nous forger ? Quel type de monde voulons-nous créer ? »

Le président américain, qui marque le premier Rosh HaShana depuis sa prise de fonction en janvier, a déclaré que le nouvel an juif était « un rappel de notre capacité infinie à transformer nos vies et à recommencer ».

Il a souligné l’opportunité « de reconstruire nos communautés par l’empathie, les actes de bonté et la compassion. De rechercher le repentir, ou teshuva, lorsque nous n’avons pas respecté nos valeurs. Rosh HaShana est une réaffirmation que nous sommes tous dotés, en vertu de notre Créateur et de notre humanité commune, de la capacité de combler le fossé entre le monde que nous voyons et le monde que nous recherchons ».

M. Biden a déclaré que si les États-Unis ont fait des « progrès significatifs » vers ces objectifs, il reste beaucoup de travail à faire, notamment la nécessité de « s’exprimer avec clarté et conviction contre l’antisémitisme, où qu’il se manifeste et quelle qu’en soit la forme ».

Il a également noté la nécessité de « réaffirmer notre lien indéfectible avec l’État d’Israël ».

Il a terminé en souhaitant que l’année hébraïque 5782 « soit une année de santé, de guérison et de progrès » et a adressé ses « vœux les plus chaleureux à tous ceux qui célèbrent Rosh HaShana aux États-Unis, en Israël et dans le monde entier ».

Biden a rencontré le Premier ministre Naftali Bennett à la Maison Blanche à la fin du mois dernier.

Lors d’un appel que le président a tenu avec les dirigeants juifs américains vendredi, M. Biden a déclaré que son administration allait « maintenir ces liens profonds qui ont commencé à la naissance de l’État juif – un lien que j’ai eu l’honneur de renouveler avec le Premier ministre Bennett à la Maison Blanche la semaine dernière ».

Au cours de cet appel, M. Biden a également déclaré que le message des Grandes Fêtes, « je l’ai toujours cru, est universel ». Le président a déclaré que l’idée centrale de « renouvellement » était au cœur de sa campagne présidentielle de 2020.

« Les Grandes Fêtes nous permettent également de prendre la responsabilité collective du renouveau », a-t-il déclaré. « Je suis pour ma part un catholique pratiquant, et l’une des choses que j’aime chez mon pape aujourd’hui, c’est qu’il est entièrement tourné vers le renouvellement et le pardon. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...