Le plan du Parti travailliste pour initier la « séparation avec les Palestiniens »
Rechercher

Le plan du Parti travailliste pour initier la « séparation avec les Palestiniens »

Avec la présentation de son projet intitulé "Trois voies vers la séparation", le Parti travailliste entend relancer un processus de paix moribond

Raoul Wootliff est le correspondant parlementaire du Times of Israël

Réunion avec Avi Gabbay, chef du Parti travailliste, et des parlementaires travaillistes (de gauche à droite) : Stav Shaffir, Itzik Shmuli, Amir Peretz et Shelly Yachimovich, à Tel Aviv le 13 février 2019. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Réunion avec Avi Gabbay, chef du Parti travailliste, et des parlementaires travaillistes (de gauche à droite) : Stav Shaffir, Itzik Shmuli, Amir Peretz et Shelly Yachimovich, à Tel Aviv le 13 février 2019. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

En pleines spéculations sur les détails du plan de paix pour le Moyen-Orient du président américain Donald Trump, le Parti travailliste a rendu public son plan pour « la séparation avec les Palestiniens, » détaillant les étapes cruciales nécessaires à la relance du processus de paix moribond.

« En tant que parti reposant sur l’initiative diplomatique et la poursuite de la paix, nous nous engageons à œuvrer pour garantir l’avenir d’Israël en tant qu’État juif et démocratique, » indique l’introduction du projet intitulé « Trois voies vers la séparation. »

Le plan décrit la « vision diplomatique » à long terme du Parti travailliste ainsi : « un arrangement régional avec les Palestiniens et les États arabes modérés, qui verrait l’établissement d’un État palestinien démilitarisé. »

Mais reconnaissant les obstacles significatifs qui empêchent la sortie de l’impasse en cours, le parti admet que « sa perspective future ne sera pas réalisée » dans un futur proche.

« Israël doit donc opérer un tournant politique pour ouvrir une nouvelle voie à la séparation avec les Palestiniens, pour bâtir une confiance mutuelle et inverser les politiques actuelles qui mettent en danger Israël, » indique le projet du parti.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...