Le politicien américain aux propos antisémites a donné 500$ à la Nation of Islam
Rechercher

Le politicien américain aux propos antisémites a donné 500$ à la Nation of Islam

Trayon White Sr. déclare avoir fait un don à un groupe raciste à la demande de deux électeurs, se plaint d'être "constamment attaqué"

Trayon White Sr, conseiller municipal de Columbia - Washington (Capture d'écran : YouTube)
Trayon White Sr, conseiller municipal de Columbia - Washington (Capture d'écran : YouTube)

Un conseiller municipal de Washington, DC, a déclaré que le don de 500 dollars à la Nation of Islam était destiné à exprimer sa reconnaissance envers les hommes noirs locaux qui l’ont aidé à sensibiliser et à aider les jeunes de la région.

Trayon White Sr, déjà sous le feu des critiques pour avoir dit sur Facebook que les Juifs riches contrôlent la météo et pour avoir quitté une visite organisée du musée américain de l’Holocauste, a déclaré qu’il a fait un don de 500 dollars à la Nation of Islam’s Saviours’ Day réunis à Chicago sur ses fonds publics parce que deux membres locaux lui avaient demandé de le faire.

Il avait initialement déclaré qu’il n’était pas au courant du don, bien que son trésorier l’ait dit au Washington Post, qui a été le premier à signaler le don, que le conseiller municipal lui avait ordonné de faire le chèque.

Les fonds des services constitutifs sont constitués de fonds privés collectés par les législateurs pour aider les habitants de leurs quartiers.

Lors de la convention, Farrakhan a fait des commentaires antisémites, notamment en qualifiant les « Juifs puissants » d’ennemis et en accusant les Juifs d’Hollywood de l’existence des transgenres.

Louis Farrakhan prononce un discours lors du « Saviours’ Day » de la Nation de l’Islam à Chicago le 25 février 2018. (Capture d’écran : YouTube)

White a réalisé une vidéo Facebook Live samedi pour se défendre contre les répercussions des récents événements. « Je suis constamment attaqué », dit White au début de la vidéo de 35 minutes.

Concernant ses propos sur les Rothschild qui contrôlent les conditions météorologiques, il a affirmé qu’il ne savait pas qu’il s’agissait d’un poncif antisémite. « Cela a certainement constitué une expérience instructive », a-t-il dit.

« Mais je me suis excusé et c’est terminé », a-t-il poursuivi. Il a dit que ses excuses étaient « sincères, je n’ai jamais voulu offenser personne ».

White a affirmé qu’il n’a pas abandonné une visite guidée pour lui et son personnel du musée américain de l’Holocauste avant la fin, mais plutôt qu’il a continué avec un membre du personnel pendant une partie du temps parce qu’“un journaliste me suivait”.

« Je n’étais pas obligé d’y aller », a-t-il dit à propos de sa visite, ajoutant : « J’ai dit pas d’appareils photo ».

« J’ai vu beaucoup de similitudes entre ce que les Juifs ont vécu et ce que les Africains ont vécu », a dit M. White, qui a ajouté qu’il avait déjà visité le musée lorsqu’il était au lycée. Mais, a-t-il ajouté, « notre peuple souffre encore chaque jour. Nous luttons financièrement… nous luttons pour des questions de santé ».

White a dit au sujet du don à la Nation de of Islam que lorsqu’il est appelé sur les lieux d’un homicide ou d’un délit impliquant un jeune homme noir, il reçoit souvent l’aide de grands frères, et que plusieurs de ces hommes sont des adhérents de la Nation de l’Islam et de Louis Farrakhan.

« Quand ils m’ont appelé et m’ont demandé de les soutenir, j’ai dit ‘oui, je les soutiens’ « , a-t-il dit. « Suis-je d’accord avec tout ce que Farrakhan dit, non ? … Mais voyons quelles sont les choses sur lesquelles nous pouvons travailler ensemble ?

Le conseiller municipal de Washington, Trayon White Sr. s’exprime dans une vidéo en direct sur Facebook le 21 avril 2018. (Capture d’écran : Facebook)

M. White a indiqué qu’il a obtenu le soutien de la communauté juive et a cité l’organisation progressiste Jews United for Justice. Le groupe a publié vendredi un communiqué appelant White à demander à Nation of Islam la restitution du don.

White a affirmé à plusieurs reprises qu’il continuera de représenter ses électeurs. « Je n’irai nulle part, je ne démissionnerai pas », a-t-il dit.

Brianne Nadeau, membre du Conseil de Columbia, qui est juive, a qualifié dans un communiqué la révélation du don de White d’ “épouvantable”.

« Avec les révélations d’aujourd’hui, je crois que nous avons franchi un seuil. Je crois que le Conseil devrait sanctionner T. White, membre du Conseil, pour son mauvais usage des fonds en soutien à l’antisémitisme et à l’homophobie », a-t-elle déclaré.

Le Conseil de la communauté juive du Grand Washington et le Comité juif américain de Washington, DC, ont déclaré dans un communiqué qu’ils condamnaient les « actions répréhensibles » de White de la manière « la plus forte qui soit ».

« À la lumière des révélations du Post et de la conduite du membre du conseil au Musée de l’Holocauste, notre patience et notre compréhension s’épuisent. M. White, membre du Conseil, doit clairement et sans équivoque condamner l’antisémitisme, Louis Farrakhan et le credo haineux de la Nation of Islam, et changer radicalement son comportement. Le temps lui dira s’il peut continuer à aller de l’avant après ces incidents ou si ces événements mineront de façon indélébile sa capacité de diriger », peut-on lire dans le communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...