Le porte-parole d’Abbas : « Israël a exécuté l’adolescent assaillant au poignard »
Rechercher

Le porte-parole d’Abbas : « Israël a exécuté l’adolescent assaillant au poignard »

Nabil Abu Rudeineh appelle à l’arrestation du personnel de sécurité qui a tiré sur l’assaillant palestinien de 15 ans et le compare à Mohamed al-Dura

Services d'urgence sur la scène d'une attaque au couteau dans le quartier de Pisgat Zeev, à Jérusalem, le 12 octobre 2015. (Crédit : police israélienne)
Services d'urgence sur la scène d'une attaque au couteau dans le quartier de Pisgat Zeev, à Jérusalem, le 12 octobre 2015. (Crédit : police israélienne)

Un porte-parole de l’Autorité palestinienne du président Mahmoud Abbas a accusé les autorités israéliennes lundi « de l’exécution sommaire » d’un adolescent palestinien de 15 ans qui, avec son jeune cousin, a poignardé et sérieusement blessé deux Israéliens dans le quartier de Jérusalem de Pisgat Zeev plus tôt ce jour.

Selon le site internet d’information Ynet, Nabil Abu Rudeineh a aussi effectué une comparaison entre la mort de l’adolescent palestinien et celle de Mohamed al-Dura, l’enfant palestinien qui avait été tué le 30 septembre 2000.

« L’exécution [de l’adolescent palestinien] devant les caméras est similaire au meurtre d’un enfant palestinien Mohamed al-Dura lors de la Deuxième Intifada », a déclaré Abu Rudeineh à l’agence de presse palestinienne Wafa.

Abu Rudeineh a continué en demandant au gouvernement israélien d’arrêter le personnel de sécurité qui a tiré sur l’adolescent et assaillant palestinien et a averti qu’une escalade plus forte de la violence pourrait entraîner une ‘perte de contrôle’ sur la stabilité régionale, a annoncé Ynet.

L’image forte de la mort d’al-Dura a contribué aux manifestations d’octobre 2000 dans lesquelles 13 Arabes israéliens ont été tués, et un catalyseur majeur pour la deuxième intifada palestinienne et la vague de terreur contre Israël.

Contrairement aux affirmations palestiniennes, les enquêtes du gouvernement israélien avaient conclu qu’il n’était pas possible qu’al-Dura ait été touché par un tir venant de la position de l’armée dans la zone, et a affirmé qu’il n’avait pas été tué par un tir de l’armée israélienne.

La police israélienne a identifié les deux adolescents israéliens qui ont poignardé et sérieusement blessé deux Israéliens à Jérusalem lundi après-midi comme des cousins, de 13 et 15 ans, du quartier de Beit Hanina à Jérusalem-Est. Le plus âgé des deux a été tué par la police alors qu’il fuyait la scène de l’attaque, tandis que son cousin a été percuté par une voiture et sérieusement blessé.

Les cousins ont attaqué un jeune garçon de 13 ans et un homme, de 25 ans, gravement blessé, dans la troisième attaque qui a frappé la capitale. L’incident a eu lieu dans le quartier nord de Pisgat Zeev, adjacent à l’arrêt de tramway.

L’enfant a été poignardé à plusieurs reprises alors qu’il faisait du vélo. Il a été hospitalisé dans un état critique. Des docteurs de l’Hôpital Hadassah du Mont Scopus ont déclaré qu’il souffrait de multiples blessures par poignard au torse. Il a subi une opération chirurgicale.

L’incident était une des quatre attaques contre de civils israéliens et du personnel de sécurité à Jérusalem ce jour. Lundi soir, un homme palestinien aurait tenté de saisir l’arme d’un soldat dans le bus entrant à Jérusalem. L’assaillant présumé a été tué après avoir poignardé un soldat et un civil israélien.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...