Israël en guerre - Jour 263

Rechercher

Le Premier ministre australien annonce une enquête sur l’UNRWA avant de rétablir les financements

Selon Anthony Albanese, tout comme les Etats-Unis, le Royaume-Uni ou le Canada, son gouvernement entend tirer au clair cette affaire pour rétablir les fonds et soulager les Palestiniens

Le Premier ministre australien Anthony Albanese pendant une conférence de presse, à Sydney, le 20 décembre 2023. (Crédit : David Gray/AFP)
Le Premier ministre australien Anthony Albanese pendant une conférence de presse, à Sydney, le 20 décembre 2023. (Crédit : David Gray/AFP)

Le Premier ministre australien Anthony Albanese a annoncé que son gouvernement enquêtait sur les accusations selon lesquelles des membres du personnel de l’agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens UNRWA étaient impliqués dans les attaques du Hamas du 7 octobre contre Israël, et qui avaient amené l’Australie à suspendre le versement de fonds à l’agence le mois dernier.

« Nous enquêtons, comme d’autres pays qui partagent la même vision des choses, comme le Canada, le Royaume-Uni ou les États-Unis. Nous voulons savoir ce qu’il en est », a déclaré Albanese à propos de ces accusations, au micro de l’Australian Broadcasting Corp, selon une transcription.

Le chef du parti travailliste a déclaré que son gouvernement voulait s’assurer que les accusations avaient été « pleinement examinées » afin que les fonds versés « aillent là où ils sont supposés aller ».

Le Premier ministre a ajouté ne pas vouloir que les gens « meurent littéralement de faim » à Gaza, rappelant que « la seule organisation capable d’apporter cette aide là-bas était l’UNRWA ».

La semaine dernière, Anthony D’Adam et Stephen Lawrence, deux membres du parti travailliste au Parlement de Nouvelle-Galles du Sud, ont signé une lettre demandant à la ministre des Affaires étrangères, Penny Wong, de revenir sur le gel des fonds, qualifiant cette décision « d’incompréhensible ».

D’Adam est un critique virulent d’Israël, déjà signataire d’une lettre en décembre exhortant Canberra à reconsidérer ses relations avec Israël.

Dans une interview accordée à ABC vendredi, le Premier ministre de la Nouvelle-Galles du Sud, Chris Mimms, a pour sa part reproché aux députés d’avoir pris cette décision, affirmant : « Lorsque nous aurons résolu tous les problèmes de la Nouvelle-Galles du Sud, nous pourrons passer au Moyen-Orient. Mais nous en sommes loin. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.