Le Premier ministre tchèque ouvre un bureau diplomatique à Jérusalem
Rechercher

Le Premier ministre tchèque ouvre un bureau diplomatique à Jérusalem

Andres Babis ouvre une "mission diplomatique à part entière" dans la capitale ; Ashkenazi remercie Prague pour avoir conduit le changement d’approche européenne envers Israël

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le ministre des Affaires étrangères Gabi Ashkenazi (deuxième à gauche) et le Premier ministre tchèque Andres Babiš coupent le ruban lors de la cérémonie d’ouverture du bureau de l’ambassade de République tchèque à Jérusalem, le 11 mars 2021. (Crédit : Lazar Berman / The Times of Israël)
Le ministre des Affaires étrangères Gabi Ashkenazi (deuxième à gauche) et le Premier ministre tchèque Andres Babiš coupent le ruban lors de la cérémonie d’ouverture du bureau de l’ambassade de République tchèque à Jérusalem, le 11 mars 2021. (Crédit : Lazar Berman / The Times of Israël)

Lors d’une cérémonie d’inauguration en présence du Premier ministre tchèque Andres Babis et du ministre des Affaires étrangères Gabi Ashkenazi, la République tchèque a ouvert jeudi des bureaux de son ambassade à Jérusalem.

« Nous tenons nos promesses », a déclaré Babis, debout à l’ombre du bâtiment historique du YMCA dans le quartier Talbieh de Jérusalem. « La République tchèque aura une mission diplomatique à part entière ici à Jérusalem. Elle traitera de plusieurs questions politiques, de coopération économique, ainsi que l’agenda consulaire et d’autres sujets. Un personnel permanent travaillera sous l’égide de notre ambassade à Tel Aviv. »

Babis a également salué le « savoir-faire et l’expérience » d’Israël dans la lutte contre le coronavirus.

Le ministère tchèque des Affaires étrangères avait annoncé son intention d’ouvrir la mission en décembre. La République tchèque est le deuxième État membre de l’Union européenne, après la Hongrie, à ouvrir une mission diplomatique à Jérusalem.

En mai 2018, le président Milos Zeman avait annoncé le début d’un processus en trois étapes pour déplacer l’ambassade tchèque de Tel Aviv à Jérusalem.

La première étape avait été franchie avec la nomination d’un consul honoraire à Jérusalem.

En novembre 2018, la deuxième étape s’était concrétisée par l’ouverture de la « Maison tchèque », avec des espaces de bureaux situés au sein de la cinémathèque dans la capitale qui abrite des entreprises telles que CzechInvest, CzechTrade et CzechTourism. Des diplomates tchèques y tiennent des réunions, mais le centre n’a actuellement pas de statut diplomatique officiel.

Le président Zeman a un pouvoir exécutif limité. Babis s’était jusqu’à présent opposé au transfert de l’ambassade à Jérusalem, invoquant la politique de l’UE qui reste fermement opposée à l’ouverture de toute mission diplomatique à Jérusalem.

Ashkenazi a expliqué combien cette ouverture constituait une « preuve supplémentaire de la profondeur et de l’étendue de l’amitié qui unit Israël au peuple tchèque, à la République tchèque et à son gouvernement ».

Il a également remercié le Premier ministre et le gouvernement tchèques d’avoir « été têtes de fil de ce changement en Europe vers la ville de Jérusalem ».

Le ministre de la Sécurité publique Amir Ohana, le ministre des Affaires étrangères Gabi Ashkenazi et le Premier ministre tchèque Andres Babiš dévoilent la plaque du bureau diplomatique tchèque à Jérusalem lors de sa cérémonie d’ouverture, le 11 mars 2021. (Crédit : Lazar Berman / The Times of Israël)

Le Moyen-Orient dans son ensemble connaît un changement de paradigme… Il convient d’entamer une ère de paix par la reconnaissance de la vérité. Cette vérité historique est que la ville de Jérusalem est depuis plus de 3 000 ans le cœur battant du peuple juif et sa seule capitale. Nous considérons cet événement comme une étape très importante et un geste de la République tchèque qui renforcera les relations tchéquo-israéliennes », a déclaré le ministre de la Sécurité publique Amir Ohana, qui représentait le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Ces derniers mois, des pays de différentes régions du globe — le Malawi, la République dominicaine, la Serbie et le Kosovo — ont déclaré avoir l’intention d’ouvrir des ambassades à Jérusalem. Jusqu’à présent, seules deux ambassades s’y sont installées : celles des États-Unis et celle du Guatemala.

« La République tchèque est l’un des pays les plus proches alliés d’Israël », a déclaré Ohana, « car elle manifeste fréquemment son soutien à Israël aux Nations unies et au sein de l’Union européenne ».

Raphael Ahren a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...