Le président chilien célèbre Hanoukka sur fond de virulente contestation sociale
Rechercher

Le président chilien célèbre Hanoukka sur fond de virulente contestation sociale

Le pays est secoué par des émeutes depuis octobre, qui ont fait au moins 26 morts, mais les personnalités communautaires juives ne souhaitaient pas annuler l'événement annuel

Le président chilien Sebastian Pinera allume une bougie de Hanoukka lors d'une cérémonie le 27 décembre 2019, au palais de La Moneda à Santiago. (Autorisation du gouvernement chilien)
Le président chilien Sebastian Pinera allume une bougie de Hanoukka lors d'une cérémonie le 27 décembre 2019, au palais de La Moneda à Santiago. (Autorisation du gouvernement chilien)

RIO DE JANEIRO (JTA) — Le président du Chili a allumé une bougie de Hanoukka lors d’une des rares cérémonies publiques religieuses n’ayant pas été annulée en raison du contexte social agité.

« Les Juifs ont fait preuve d’une résilience qui n’est pas seulement source d’étonnement, mais qui suscite également une profonde admiration. Chaque bougie représente une valeur, et chacune de ces valeurs incarne ce que nous voulons pour notre pays », a déclaré le président Sebastian Pinera, dont le gouvernement est mis à mal par des émeutes contre les inégalités depuis octobre, qui ont fait au moins 26 morts et des milliers de blessés et d’interpellés.

Plusieurs responsables juifs et non juifs ont assisté à la cérémonie de vendredi au palais de La Moneda à Santiago, dont l’ambassadrice d’Israël, Marina Rosenberg, et le président de la communauté juive chilienne, Gerardo Gorodischer.

« Le pays doit revenir à la normale. Il est nécessaire de faire passer un message encourageant aux gens. Annuler un événement traditionnel que nous célébrons depuis dix ans ne serait pas la bonne chose pour cela », a commenté Marcelo Isaacson, directeur exécutif de la communauté juive.

Abritant quelque 15 000 Juifs, le Chili organise une cérémonie officielle d’allumage des bougies de Hanoukka depuis 2008.

Le pays accueillerait également la plus forte communauté palestinienne en dehors du monde arabe, avec plus de 300 000 membres. Les gouvernements chiliens récents ont voté en faveur des Palestiniens et de résolutions contre Israël aux Nations unies.

Les manifestations sociales contre le gouvernement de droite de Pinera ont été déclenchées par la hausse du prix du ticket de métro dans la capitale et le coût croissant de la vie. Elles ont donné lieu à des appels à la démission du président et la création d’une nouvelle constitution.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...