Le président de l’Ukraine en visite à Yad Vashem
Rechercher

Le président de l’Ukraine en visite à Yad Vashem

Petro Porochenko se rendra aussi au mémorial des Enfants ; l'Ukraine envisage de copier le tableau administratif de la Knesset

Le président ukrainien Petro Porochenko (Crédit : Sergei Supinsky/AFP)
Le président ukrainien Petro Porochenko (Crédit : Sergei Supinsky/AFP)

Le président ukrainien Petro Porochenko se rend au musée de l’histoire de l’Holocauste mardi, selon un communiqué du bureau du président israélien.

Il participera ensuite à une cérémonie commémorative dans le Hall du Souvenir et se rendra au mémorial des Enfants et signera le Livre d’Or de Yad Vashem.

Par ailleurs, l’Ukraine envisage de copier le tableau administratif de la fréquence de la fréquentation de la Knesset par les députés.

L’un des principaux problèmes auxquels presque tous les parlements à travers le monde sont confrontés est le problème de la faible participation des législateurs aux débats. Pour faire face à ce problème en Israël, la Knesset a lancé le « tableau de participation des députés », il y a une dizaine d’années. Maintenant, les membres de la Rada, le Parlement ukrainien, envisagent d’adopter cette mesure aussi.

Une délégation de haut rang du Parlement ukrainien, qui est arrivée en fin de semaine dernière pour un séminaire à la Knesset, était étonnée de voir le tableau de fréquentation et la façon dont il fonctionne, alors que dans le parlement ukrainien, comme ils l’ont dit, il est difficile de dire si un membre du « Rada » est présent dans le Parlement ou non.

La délégation a reçu une explication sur la méthode de fonctionnement du tableau en particulièr et le travail de la Knesset en général pendant qu’ils assistaient à un séminaire à la Knesset, au cours de laquelle ils ont rencontré Ronen Plot, le directeur général de la Knesset, qui leur a présenté l’initiative « Green Knesset ».

Le tableau de participation est affiché dans la Knesset en elle-même, à l’entrée de la salle des débats, ainsi que sur le site Web de la Knesset.

Tableau des députés de la Knesset mentionnant leur présence ou leur absence à la Knesset (Crédit : autorisation)
Tableau des députés de la Knesset mentionnant leur présence ou leur absence à la Knesset (Crédit : autorisation)

Le tableau montre les photos de tous les membres avec leurs noms. Quand un député participe à une session, sa photo et son nom sont surlignés en couleurs, tandis que la photo de ceux qui ont été absents apparaît en noir et blanc. Le tableau est mis à jour en utilisant l’information fournie par les huissiers de la Knesset postés aux entrées et sorties du bâtiment.

En outre, la délégation a rencontré le député Tali Ploskov, qui a promis de leur donner la réglementation de la Knesset qui comprend, entre autres choses, les normes et les comportements appropriés attendus des membres de la Knesset et les huissiers de la Knesset.

Ainsi, à la lumière des récents événements au Parlement ukrainien, les membres de la délégation ukrainienne ont été surpris de savoir que les huissiers de la Knesset sont subordonnés au président de la Knesset et sont autorisés à escorter physiquement les députés hors de la salle.

La délégation ukrainienne comprenait, entre autres, le vice président du « Rada » ukrainien, Vladimir Slishinski et le directeur-adjoint général du « Rada », Vladimir Bondarenko.

La délégation était dirigée par le consul honoraire d’Israël en Ukraine, Oleg Vishnyakov, qui a été actif pendant ces dernières années pour encourager les relations entre les deux pays.

La délégation ukrainienne en visite en Israël (Crédit : autorisation)
La délégation ukrainienne en visite en Israël (Crédit : autorisation)

Selon les informations de l’organisation tchéco-slovaque nommée KohoVolit, qui compile les informations sur les Parlements tchèque et slovaque et les parlements à travers le monde, la participation des députés d’Israël dans les années 2009-2013 était d’environ 32 %, à la dernière placer des 33 pays étudiés.

La même étude a également montré que la présence des membres ukrainiens au « Rada » dans les années 2013-2014 était d’environ 58 %. En tête de la liste on retrouve l’Union européenne et les Etats-Unis.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...