Israël en guerre - Jour 257

Rechercher

Le président Rivlin reçu par le pape

C'est la première visite au chef de l'Eglise catholique du nouveau chef de l'Etat hébreu qui a succédé l'an dernier au travailliste Shimon Peres

Le président Reuven Rivlin et le pape François au Vatican, le 3 septembre 2015. (Crédit : Haim Zach/GPO)
Le président Reuven Rivlin et le pape François au Vatican, le 3 septembre 2015. (Crédit : Haim Zach/GPO)

Le président israélien Reuven Rivlin a été reçu jeudi pour la première fois par le pape François, dans un contexte tendu par divers contentieux entre l’Eglise et l’Etat en Israël, alors que le Vatican a reconnu l’Etat de Palestine.

Selon des journalistes présents dans le Palais pontifical, M. Rivlin, accompagné de sa femme Nechama, s’est entretenu pendant une demi-heure avec François avant de rencontrer le secrétaire d’Etat Pietro Parolin.

Le pape a offert à M. Rivlin un médaillon de bronze qu’il n’avait jamais offert auparavant à ses hôtes, formé de deux blocs séparés entre lesquels était représenté un rameau d’olivier en signe de paix. Tout autour du médaillon était inscrit : « recherche ce qui unit, surmonte ce qui divise ».

M. Rivlin a pour sa part apporté un présent en basalte sur lequel était écrit un versert de psaume, en expliquant: « J’ai pensé qu’il était juste de rappeler l’origine commune du judaïsme et du christianisme ».

C’est la première visite au chef de l’Eglise catholique du nouveau chef de l’Etat hébreu qui a succédé l’an dernier au travailliste Shimon Peres, Prix Nobel de la paix, avec lequel le pape avait établi une relation de confiance.

Un des sujets brûlants qui devaient être abordés est la question des écoles chrétiennes en Israël, qui comptent 33.000 élèves et sont en grève faute d’un accord sur leur financement.

En outre, Israël a déjà plusieurs fois exprimé sa colère après la signature en juin d’un accord bilatéral sur les droits de l’Eglise entre le Saint-Siège et l’Etat de Palestine, ainsi officiellement reconnu au Vatican.

Un accord similaire avec Israël fait toujours l’objet de négociations difficiles entamées en 1999.

Autres sujets de contentieux : les attaques d’extrémistes juifs contre des lieux de culte chrétiens et la colère des chrétiens à Beit Jala près de Bethléem, pour empêcher la construction par Israël de son mur de protection.

Avant son départ d’Israël, le chef de l’Etat israélien s’était félicité de « rencontrer un vrai ami de l’Etat d’Israël et du peuple juif (…), un leader inspiré qui croit dans le dialogue entre différentes fois religieuses ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.