Le Prix Liberté décerné au roi Mohammed V à titre posthume
Rechercher

Le Prix Liberté décerné au roi Mohammed V à titre posthume

La cérémonie a eu lieu dimanche dernier dans une synagogue new-yorkaise

Roi Mohammed V et le Général Huré en 1932 (Crédit : Wikipédia)
Roi Mohammed V et le Général Huré en 1932 (Crédit : Wikipédia)

Le Prix Liberté « Martin Luther King Jr-Rabbin Abraham Joshua Heschel » a été décerné dimanche dernier à titre posthume au roi Mohammed V du Maroc, rapporte le Huffington Post.

Cette cérémonie organisée à New York dans la synagogue B’nai Jeshurun fait de l’ancien roi du Maroc le premier lauréat de ce prix nouvellement créé.

Il a été remis à la princesse Lalla Hanaa, représentante de l’actuel roi Mohammed VI.

De nombreux représentants officiels étaient présents lors de la cérémonie dont : l’ambassadeur itinérant du Maroc, Serge Berdugo, l’ambassadeur du Maroc aux Etats-unis, Rachad Bouhlal et l’ambassadeur du Maroc aux Nations unies, Omar Hilale.

Mohammed V est considéré comme « le père de la nation marocaine moderne », il a reçu l’ordre des Compagnons de la Libération par Charles de Gaulle.

Mohammed VI par la voix d’un de ses conseillers, André Azoulay, a déclaré lors de cette cérémonie, « Sur les bancs de cette synagogue, au cœur de New-York et sur les hauteurs de Manhattan, ce sont le Révérend Martin Luther King Jr. et le Rabbin Abraham Joshua Heschel, rien de moins, qui du plus profond de leur éternité, voient leurs noms, leurs combats et leurs victoires associés à l’hommage qui est rendu ce soir à mon illustre Grand-Père, feu Sa Majesté le Roi Mohammed V, que Dieu le Garde en Sa Sainte Miséricorde. »

« C’est précisément à ce Maroc du courage et de l’éthique la plus exigeante que vous avez décidé de rendre hommage ce soir en rappelant depuis New-York, que Sa Majesté le Roi Mohammed V, malgré un pouvoir bridé par les réalités implacables du protectorat de la France, alors sous occupation nazie, avait fait le choix de s’opposer à l’application aux citoyens marocains de confession juive, des lois racistes du gouvernement de Vichy.

Résistance Royale exemplaire, Résistance Populaire et Nationale emblématique de l’islam des lumières qui a su depuis le Palais Royal à Rabat, prolonger la leçon et les enseignements du grand philosophe Ibn Rochd qui en son temps disait déjà que la Cité exprime ce qu’elle a de meilleur, quand ses Magistrats et d’abord le Premier d’entre eux s’identifient à ce qu’il y a de plus éclairé, et de plus élevé dans la nature humaine, » a-t-il ajouté.

« Ce sont des pays comme le Mien, au sein du monde arabo-musulman, qui ont su dire non à la barbarie nazie, contribuera assurément à un peu plus de discernement quand montent les clameurs de l’islamophobie et que se multiplient les amalgames les plus caricaturaux qui nourrissent une culture du rejet, de l’exclusion et du déni du savoir vivre ensemble, » a conclu le roi Mohammed VI pour honorer la mémoire de son grand-père.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...