Le procureur de l’Etat s’opposerait à la nomination de Deri
Rechercher

Le procureur de l’Etat s’opposerait à la nomination de Deri

Shai Nitzan aurait dit que réinstaller le dirigeant de Shas au ministère de l’Intérieur ne serait pas défendable au tribunal

Le procureur de l'Etat, Shai Nitzan, devant le ministère de la Justice, à Jérusalem, le 23 décembre 2015. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le procureur de l'Etat, Shai Nitzan, devant le ministère de la Justice, à Jérusalem, le 23 décembre 2015. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le procureur de l’Etat Shai Nitzan ne pense pas qu’il puisse défendre la nomination du dirigeant de Shas, le député Aryeh Dri, au poste de ministre de l’Intérieur malgré sa condamnation précédente pour corruption quand il occupait ce poste il y a 20 ans.

Au cours de conversations internes au ministère de la Justice pour envisager les réponses possibles à une pétition de la Cour suprême contre la nomination de Deri, Nitzan aurait répondu que Deri, confirmé pour le poste par un vote lundi de la Knesset, devrait être disqualifié, a rapporté Haaretz mardi.

Deri avait démissionné du ministère de l’Intérieur en 1993 pour des accusations de corruption pour lesquelles il a ensuite effectué 22 mois de prison.

La nomination de Deri a été l’objet d’une pétition à la haute cour par le mouvement pour un gouvernement de qualité. L’état devrait défendre la nomination quand la cour auditionnera la demande.

La position supposée de Nitzan le met en désaccord avec le procureur général Yehuda Weinstein, qui a établi qu’il n’y avait pas de raison légale pour empêcher Deri d’accéder au siège ministériel.

Selon l’article, Nitzan a clarifié que ses doutes sur la légalité de la nomination étaient spécifiques au ministère de l’Intérieur, et que tout autre poste du cabinet serait beaucoup plus facilement défendable.

Le ministère de la Justice n’a pas voulu commenter pour le quotidien des discussions internes.

Aryeh Deri (photo credit: Oren Nahshon/Flash90)
Aryeh Deri (photo credit: Oren Nahshon/Flash90)

La plénière de la Knesset a voté lundi par 54 contre 43 l’approbation de la demande du gouvernement d’autoriser la nomination, quelques heures après que la haute cour de justice a rejeté une pétition demandant de bloquer la nomination pendant que les appels contre celle-ci étaient en cours.

Un certain nombre de députés se sont aussi exprimés contre la nomination de Deri avant le vote, déclarant qu’une personne condamnée pour un crime de turpitude morale ne devrait pas être autorisé à revenir au même poste.

Deri a obtenu le ministère de l’Economie après avoir rejoint la coalition l’année dernière, mais a démissionné du poste pour éviter d’être responsable de l’approbation d’un accord controversé sur le gaz naturel avancé par le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Deri a refusé d’utiliser les pouvoirs légaux du ministre de l’Economie pour approuver l’accord, mais a promis à Netanyahu qu’il « ne ferait pas obstacle ». Après avoir démissionné du ministère de l’Economie, il lui a été attribué le ministère du Néguev, de la Galilée et de la Périphérie en attendant, et il gardera ce portefeuille en supplément du ministère de l’Intérieur.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...