Le Procureur général devrait dire à Netanyahu de renoncer au portefeuille des Communications
Rechercher

Le Procureur général devrait dire à Netanyahu de renoncer au portefeuille des Communications

Mais Mandelblit devrait permettre au Premier ministre de continuer à s'occuper de la gestion du radiodiffuseur public

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à gauche) s'entretient avec le parlementaire Tzachi Hanegbi au cours d'une rencontre du parti Likud à la Knesset, le 8 février 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à gauche) s'entretient avec le parlementaire Tzachi Hanegbi au cours d'une rencontre du parti Likud à la Knesset, le 8 février 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Selon des informations, le Procureur général Avichai Mandelblit conseillera au Premier ministre Benjamin Netanyahu de nommer un ministre des Communications permanent autre que lui-même à la fin du mois, lorsque expirera la désignation temporaire du ministre du Likud Tzachi Hanegbi.

Mandelblit devrait expliquer à Netanyahu qu’il ne peut pas retourner à ce poste dont il assume les fonctions depuis 2015 en raison d’un conflit d’intérêt, a fait savoir le site d’informations Ynet dimanche.

La loi Fondamentale sur le gouvernement interdit également la prolongation d’un poste ministériel temporaire.

Toutefois, il semblerait que Mandelblit donnera la permission au Premier ministre de continuer à gérer l’avenir de l’Autorité de Diffusion israélienne (IBA) et du nouveau radiodiffuseur public, qui n’a pas encore commencé à émettre, dans la mesure où il s’agit d’une question générale sans lien avec des conflits d’intérêt personnels.

Netanyahu s’est battu pour faire enterrer cette nouvelle corporation, Kan, après l’avoir soutenue lors des premières phases de ses avancées législatives. Un nouveau compromis trouvé la semaine dernière avec le ministre des Finances Moshe Kahlon permettra le coup d’envoi du nouveau radiodiffuseur en date du 15 mai, mais sans ses nouvelles divisions, qui subiront des licenciements massifs et dont les emplois seront occupés prioritairement par les employés de l’ancienne IBA.

La nouvelle salle de contrôle dans les bureaux de la corporation de radiodiffusion publique israélienne à Tel Aviv, le 29 août 2016 (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)
La nouvelle salle de contrôle dans les bureaux de la corporation de radiodiffusion publique israélienne à Tel Aviv, le 29 août 2016 (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)

Netanyahu a démissionné de son poste au ministère des Communications au mois de février dans le cadre d’une requête de la Haute Cour et d’une enquête criminelle portant sur sa collusion présumée avec des médias majeurs.

L’une des enquêtes de corruption sur le Premier ministre examine des allégations selon lesquelles il aurait négocié une meilleure couverture de ses actions auprès du propriétaire du quotidien populaire Yedioth Ahronoth dans un accord avec contrepartie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...