Le projet Shofar fera retentir le son de Rosh HaShana dans les espaces publics
Rechercher

Le projet Shofar fera retentir le son de Rosh HaShana dans les espaces publics

Tzohar, qui vise à combler le fossé entre religieux et laïcs, organise "Shofar in the Park" pour faire entendre les notes du Nouvel An au grand public

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Les offices de Yom Kippour de Tzohar, sont organisés chaque année dans 350 communautés à travers le pays (Avec l'aimable autorisation de Tzohar)
Les offices de Yom Kippour de Tzohar, sont organisés chaque année dans 350 communautés à travers le pays (Avec l'aimable autorisation de Tzohar)

Tzohar, l’organisation qui vise à combler le fossé entre les populations religieuses et laïques d’Israël, organise « Shofar in the Park », un programme incitant plus de personnes à entendre le son de la corne de bélier en cette nouvelle année juive.

Des volontaires du programme Yachad de Tzohar et Ohr Torah Stone se réuniront dans des espaces publics à travers tout Israël les deux après-midis de Rosh HaShana pour souffler dans le shofar et discuter du nouvel an Juif.

Une liste des villes israéliennes avec un menu déroulant des quartiers, des parcs et des contacts de Tzohar est disponible sur le site web de Tzohar, en hébreu et en anglais.

Cette initiative de sonner du shofar est née du programme annuel de Tzohar pour Yom Kippour, qui concerne maintenant 350 communautés en Israël et qui organise des offices de prière en commun pour Yom Kippour. Cette année, Tzohar prévoit d’accueillir 65 000 participants.

Le but est de rendre les grandes fêtes plus accessibles, intéressantes et pertinentes pour les Juifs de tous les niveaux d’observance, a déclaré le rabbin David Stav, fondateur de Tzohar.

Le site web de Tzohar comporte également une liste des communautés organisant les offices de Yom Kippour, et les internautes peuvent commander leur loulav pour Souccot [les 4 espèces végétales servant à la fête], avec livraison dans tout le pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...