Le rabbin Giuseppe Laras, figure majeure du judaïsme italien, s’éteint à 82 ans
Rechercher

Le rabbin Giuseppe Laras, figure majeure du judaïsme italien, s’éteint à 82 ans

Enfant survivant de l'Holocauste, Laras a été le grand rabbin de Milan de 1980 à 2005

Le rabbin Giuseppe Laras assistant au lancement du livre "Nonna Carla" à Milan, en Italie, le 9 février 2010 (Crédit : Vittorio Zunino Celotto / Getty Images via JTA)
Le rabbin Giuseppe Laras assistant au lancement du livre "Nonna Carla" à Milan, en Italie, le 9 février 2010 (Crédit : Vittorio Zunino Celotto / Getty Images via JTA)

Le rabbin Giuseppe Laras, l’un des leaders du judaïsme italien de l’après-guerre, est décédé.

Enfant survivant de l’Holocauste, Laras est décédé aujourd’hui à l’âge de 82 ans. Il a été le grand rabbin de Milan de 1980 à 2005 et a été le président émérite de l’Assemblée rabbinique italienne.

Dans un texte que Laras a rédigé pour qu’il soit révélé lors de sa mort et qui a été publié mercredi sur le site d’information de la communauté juive de Milan, Laras a mis en garde la communauté juive italienne, qui selon lui, est en crise et a besoin d’une « nouvelle architecture » pour faire face aux défis à venir.

Il a déploré le « haut niveau » de discorde et de ressentiment parmi les Juifs italiens, qualifiant cette situation de « notre grand échec ».

Laras a également noté le recul de la pratique religieuse et l’aliénation des institutions religieuses juives, ainsi que de profondes difficultés psychologiques, économiques et les difficultés plus générales qui existent parmi les membres de la communauté.

La communauté juive italienne compte entre 25 000 et 30 000 membres. Celle de Milan, autour de 7 000 habitants, est la deuxième plus grande après Rome, qui compte environ la moitié des Juifs italiens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...