Rechercher

Le rabbin Yitzchok Tuvia Weiss, chef de l’organisation Eda Haredit, meurt à 95 ans

Les funérailles à Jérusalem, dimanche, devraient attirer des dizaines de milliers de personnes en deuil, bloquant la circulation dans la capitale jusqu'en début d'après-midi

Le rabbin Yitzchok Tuvia Weiss, grand rabbin de la faction Eda Haredit, participant à une manifestation devant un chantier de construction à Har Gillo, affirmant que le chantier de construction profane des tombes juives, le 18 octobre 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le rabbin Yitzchok Tuvia Weiss, grand rabbin de la faction Eda Haredit, participant à une manifestation devant un chantier de construction à Har Gillo, affirmant que le chantier de construction profane des tombes juives, le 18 octobre 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le rabbin Yitzchok Tuvia Weiss, un influent dirigeant anti-sioniste ultra-orthodoxe radical, est décédé samedi à Jérusalem à l’âge de 95 ans.

Il avait contracté une infection au début de l’année et était sorti de l’hôpital il y a environ un mois, mais son état s’était détérioré ces derniers jours.

Il a été hospitalisé à l’hôpital Hadassah Ein Kerem de Jérusalem, où il a été placé sous respirateur et sous sédatif jusqu’à son décès.

Weiss était un leader parmi les factions extrémistes anti-sionistes ultra-orthodoxes et le chef nonagénaire de la Eda Haredit. Il était connu pour ses efforts intransigeants visant à faire respecter les restrictions du Shabbat et à empêcher la conscription des étudiants de yeshiva dans l’armée.

Il n’était cependant pas toujours opposé à la société laïque dominante. Il soutenait les familles endeuillées qui avaient perdu des êtres chers dans l’armée et empêchait les manifestations ultra-orthodoxes contre l’État pendant Yom HaZikaron, a rapporté le site d’information Ynet.

Ses funérailles auront lieu au cimetière du mont des Oliviers à Jérusalem, dimanche à 10 h 30.

La police s’attend à ce que des dizaines de milliers de personnes assistent aux funérailles. Le commissaire de police Kobi Shabtai a procédé à une évaluation de la situation pour se préparer à l’événement et des agents supplémentaires vont être envoyés dans la région.

Le cortège funéraire devrait partir de la maison de Weiss, dans le quartier de Givat Moshe, puis traverser Mea Shearim avant de se rendre au cimetière.

Des hommes priant près du corps du rabbin Yitzchok Tuvia Weiss dans une synagogue de Jérusalem, le 30 juillet 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Des perturbations de la circulation sont attendues dans la capitale jusqu’en début d’après-midi.

La police a demandé aux personnes assistant aux funérailles de ne pas grimper aux clôtures, aux arbres et aux bâtiments pour avoir une vue, et a demandé aux automobilistes de rester patients.

Weiss, 95 ans, était chef de la communauté d’Anvers avant de prendre la direction de la Eda Haredit en 2004.

Né en Slovaquie, il est arrivé en Grande-Bretagne par le biais du Kinderstransport, avant que la Seconde Guerre mondiale n’éclate.

Eda Haredit est fermement opposé au sionisme et ses fidèles, qui se comptent par dizaines de milliers, refusent tout financement de l’État. Il exerce une influence considérable grâce à sa certification de casheroute Badatz, qui est considérée comme la référence par beaucoup dans le monde ultra-orthodoxe, même parmi les membres de groupes concurrents.

Le groupe a suscité une intense controverse en 2018, lorsqu’il a révoqué son cachet d’approbation à une entreprise vinicole, exigeant qu’il interdise à ses employés éthiopiens d’entrer en contact avec son vin en raison d’un doute présumé sur leur judéité.

Les membres de la Eda Haredit ont également participé à de violentes manifestations contre l’armée et l’État, luttant avec la police et bloquant les routes pour protester contre des projets politiques du gouvernement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...