Le rabbinat d’Israël refuse 4 conversions approuvées par des rabbins américains
Rechercher

Le rabbinat d’Israël refuse 4 conversions approuvées par des rabbins américains

Aucune raison donnée pour la décision sur les processus validés par Gedalia Dov Scwartz, juge à la cour rabbinique moderne orthodoxe

Le grand rabbin d'Efrat Shlomo Riskin parle dans un mégaphone, le 6 juillet 2016, lors d'une manifestation devant les bureaux du grand rabbin de Jérusalem, en soutien aux conversions du rabbin new-yorkais Haskel Lookstein, sous l’œil attentif du chef de l'Agence juive Natan Sharansky et de l'ancien député Dov Lipman (Crédit : Ezra Landau)
Le grand rabbin d'Efrat Shlomo Riskin parle dans un mégaphone, le 6 juillet 2016, lors d'une manifestation devant les bureaux du grand rabbin de Jérusalem, en soutien aux conversions du rabbin new-yorkais Haskel Lookstein, sous l’œil attentif du chef de l'Agence juive Natan Sharansky et de l'ancien député Dov Lipman (Crédit : Ezra Landau)

Le directeur du rabbinat Israélien a rejeté 4 conversions approuvées par un rabbin orthodoxe américain très en vue sans fournir d’explications.

Le rabbinat dominé par la frange Haredi-Orthodoxe a rejeté les conversions approuvées par le rabbin Gedalia Dov Schwartz, selon des documents obtenus par Haaretz.

Depuis 1991, Schwartz a été le juge suprême du Beth Din, conseil national rabbinique américain, la cour rabbinique moderne orthodoxe des Etats-Unis.

Les rejets représentent une bataille plus large entre le chef du rabbinat israélien et les communautés de la Diaspora pour déterminer qui est considéré juif. Alors que le rabbinat n’a historiquement pas accepté les conversions réalisées par des rabbins non orthodoxes, ces dernières années, il a aussi rejeté les conversions réalisées par des rabbins orthodoxes américains très en vue.

Dans les incidents les plus récents, Itamar Tubul, qui dirige le département des conversions au rabbinat, a rejeté 3 conversions approuvées par Schwartz. il en accepta une quatrième qui fut refusée par le rabbinat.

En conséquence, ces 4 conversions ne furent pas reconnues en tant que casher par le chef du rabbinat selon Haaretz.

Toutes les conversions, avaient des lettres d’approbation signées de Schwartz, selon Itim, une organisation qui aide les Israeliens à naviguer dans la bureaucratie religieuse.

Le rabbinat israélien contrôle les problématiques religieuses juives, comme les conversions, les mariages, et les divorces dans le pays.

En juillet, la décision de la cour israélienne rabbinique de rejeter une conversion réalisée par un rabbin très connu de New York, Rabbi Haskel Lookstein, a éveillé des critiques de la part des représentants religieux américains et israéliens.

Ceux n’étant pas reconnus comme Juif par le rabbinat, ne peuvent effectuer de mariage religieux en Israel.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...