Le rabbinat révoque le certificat casher pour les importations de Jack Daniel
Rechercher

Le rabbinat révoque le certificat casher pour les importations de Jack Daniel

Le Groupe Paneco affirme avoir été puni pour ses prix bas, alors que les entreprises vendant la même liqueur plus cher n’ont pas été affectées

Illustration de bouteilles Jack Daniel (Crédit : Wikimedia Commons)
Illustration de bouteilles Jack Daniel (Crédit : Wikimedia Commons)

Le Chef du Rabbinat à Jérusalem a révoqué la certification casher d’un importateur israélien de whiskey de Jack Daniel, tout en laissant la licence pour l’importateur officiel de la boisson dans le pays, même si le whiskey vendu par les deux importateurs semble apparemment venir de la même usine.

Uri Zror, le propriétaire du Groupe Paneco, a fait appel à la Cour de Justice sur la révocation de la certification casher de son entreprise, selon un programme de la Dixième chaîne.

Il a expliqué qu’il n’y avait pas de motif religieux pour son retrait, puisque « le produit est casher, c’est exactement le même produit que l’importateur officiel ». Il a déclaré que même les « Juifs religieux le boivent ».

Zror a déclaré à la Dixième chaîne que la compagnie vend du Jack Daniel pour un prix moyen de 119 shekels (environ 25 euros), alors que l’importateur officiel vend une bouteille pour un prix moyen de 149 shekels (environ 30 euros).

Il a déclaré que la certification industrielle casher en Israël détient un monopole, parce que « quand les prix sont élevés, des gens gagnent plus ».

Il a ajouté que la certification casher est utilisée comme un moyen pour restreindre l’accès au marché de nombreux produits, ce qui entraîne une hausse du prix.

Si une compagnie n’a pas de certificat casher, a-t-il expliqué, « il est impossible de vendre son produit dans de nombreux endroits, et c’est ainsi qu’ils contrôlent le prix ».

Dans un entretien de janvier avec TLV Times, publication basée à Tel-Aviv, Zror s’est vanté que « nos prix sont moins chers que les duty free », et il a dit que sa compagnie gagne moins par bouteille que ses adversaires mais qu’il compense cela avec le volume vendu.

Le whisky est traditionnellement fabriqué avec du grain distillé. Il reçoit sa saveur par maturation dans des fûts ayant auparavant contenu du xérès. Celui-ci donne sa saveur au bois du fût. Le xérès, le vin et le jus de raisin sont uniquement considérés comme casher s’ils ont été fabriqués par des Juifs.

Pourtant, puisque que le xérès lui-même est présent dans le whiskey en quantité infime et agit seulement comme un catalyseur, de nombreuses autorités rabbiniques considèrent tous les whiskeys comme casher.

Selon la loi israélienne, des produits alimentaires peuvent seulement être importés s’ils obtiennent l’approbation de rabbinat israélien, qu’ils soient également certifiés par une autorité casher étrangère.

Ainsi, en retirant la certification des certains importateurs, le rabbinat est capable de créer des monopoles et de garder les prix artificiellement élevés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...