Le rappeur Kodak Black dit qu’on lui refuse l’accès à un rabbin en prison
Rechercher

Le rappeur Kodak Black dit qu’on lui refuse l’accès à un rabbin en prison

D'après le musicien, qui s'identifie comme juif bien qu'il ne se soit pas converti, les rencontres en tête à tête avec les chefs spirituels ont été suspendues à cause de l'épidémie

Le rappeur Kodak Black se produit sur scène lors de la deuxième journée du Rolling Loud Festival au Banc of California Stadium le 15 décembre 2018 à Los Angeles, Californie. (Crédit : Scott Dudelson/Getty Images via JTA)
Le rappeur Kodak Black se produit sur scène lors de la deuxième journée du Rolling Loud Festival au Banc of California Stadium le 15 décembre 2018 à Los Angeles, Californie. (Crédit : Scott Dudelson/Getty Images via JTA)

JTA – Le rappeur Kodak Black a déclaré qu’on lui refusait l’accès à un rabbin à la prison fédérale où il est incarcéré.

L’avocat du rappeur, Bradford Cohen, a fait savoir au site de divertissement TMZ le week-end dernier qu’il intenterait un procès si son client ne se voyait pas accorder l’accès à un rabbin à Big Sandy, la prison fédérale de haute sécurité d’Inez, dans le Kentucky, où il purge une peine de 46 mois pour avoir falsifié des informations sur des formulaires à remplir afin de pouvoir acheter quatre armes.

Bradford Cohen a indiqué à TMZ que le rappeur s’identifie au judaïsme, bien qu’il ne se soit pas officiellement converti.

L’aumônier du pénitencier a dit à l’avocat que les réunions en tête à tête avec les chefs spirituels ont été suspendues pour tous les détenus en raison de la crise du coronavirus, mais qu’il devrait pouvoir passer un coup de fil à un rabbin.

TMZ a rapporté que Black demandait également l’accès à un rouleau de la Torah parce que le rappeur pense que cela aidera son état mental et parce qu’il croit que Dieu a un plan pour lui qu’il veut en discuter avec un rabbin. Le site web n’a pas fourni de source pour cette information.

En 2017, le rappeur avait annoncé qu’il s’identifiait comme un Israélite hébreu après avoir étudié des textes bibliques alors qu’il purgeait une peine de trois mois de prison en Floride.

Il pourra bénéficier d’une libération conditionnelle en 2022.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...