Le recteur d’une université US critiqué pour avoir jugé un exposé antisémite
Rechercher

Le recteur d’une université US critiqué pour avoir jugé un exposé antisémite

Robert Jones réagissait à une présentation évoquant un terrorisme israélien dans le conflit israélo-palestinien ; pour ses soutiens, celle-ci était juste critique d'Israël

Le recteur de l'université de l'Illinois, Robert Jones (Capture écran/YouTube)
Le recteur de l'université de l'Illinois, Robert Jones (Capture écran/YouTube)

JTA — Le recteur de l’université de l’Illinois à Urbana-Champaign s’est retrouvé sous le feu des critiques cette semaine pour avoir qualifié une présentation sur le conflit entre Israël et les Palestiniens d’antisémite.

La présentation, intitulée « Palestine et la Grande Marche du retour : la résistance palestinienne à 70 années de terrorisme israélien », préparée par un étudiant palestino-américain membre de l’association Students for Justice in Palestine, était critique d’Israël mais pas antisémite, ont rétorqué des soutiens, d’après le quotidien local News-Gazette. Ils ont appelé l’université à formuler une définition de l’antisémitisme.

Le recteur Robert Jones avait dénoncé l’exposé dans un courriel adressé la semaine dernière à l’ensemble du campus, dans lequel il a également évoqué la découverte récente d’une croix gammée dans le bâtiment des Langues étrangères. La présentation en question a été suivie par une dizaine de tuteurs étudiants et de défenseurs du multiculturalisme le mois dernier. Cette dernière ainsi que la croix gammée ont fait l’objet de plaintes, a rapporté lundi le journal étudiant Daily Illini.

« Cet exercice relevait d’un programme universitaire conçu pour aider les étudiants à apprendre à partager des idées diverses afin d’avoir une nouvelle compréhension d’un sujet. Au lieu d’initier un dialogue, il a incité à la division, la méfiance et la colère », a ainsi écrit Robert Jones. « Le programme a placé nos étudiants dans une situation très difficile et potentiellement volatile, privés de la préparation, la formation et la supervision professionnelle requises pour le mener à bien. C’est inexcusable et inacceptable. Nous n’avons pas été à la hauteur pour nos étudiants, et la responsabilité me revient. »

Tous les tuteurs et responsables du logement sur le campus devront suivre une formation sur l’antisémitisme, a fait savoir Robert Jones.

L’Illini Public Affairs Committee, qui défend les relations entre Israël et les États-Unis à l’université, a qualifié la présentation de « récit diabolisant Israël, ses citoyens et les étudiants juifs ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...