Le responsable de l’agence de presse de l’AP : les Juifs contrôlent Washington
Rechercher

Le responsable de l’agence de presse de l’AP : les Juifs contrôlent Washington

Le rédacteur en chef de Maan, Nasser Laham, dit qu'il n'y a pas de différence pour les Palestiniens lorsqu'ils négocient avec Israël ou les Etats-Unis parce que les deux sont contrôlés par des Juifs

Nasser Laham (Crédit : Capture d’écran YouTube)
Nasser Laham (Crédit : Capture d’écran YouTube)

Le rédacteur en chef d’une grande agence de presse palestinienne a affirmé samedi que les Juifs contrôlent Washington et poussent les Etats-Unis à envisager de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël.

« Les Juifs gouvernent à Washington et les Juifs règnent à Tel Aviv. Quelle différence ? », a déclaré samedi le rédacteur en chef de l’agence de presse Maan, Nasser Laham, dans une interview télévisée diffusée sur la chaîne de son agence, rappelant un cliché antisémite selon lequel les juifs dirigent le monde en coulisses.

Laham répondait à la question de savoir s’il était dans l’intérêt d’Israël de rompre les relations entre Palestiniens et Américains en poussant Washington à reconnaître Jérusalem comme la capitale de l’Etat juif.

Les Palestiniens ont déclaré que si les Etats-Unis reconnaissaient Jérusalem comme la capitale d’Israël, ce que le président Donald Trump envisagerait de faire cette semaine, cela signifierait la fin des négociations de paix soutenues par les Etats-Unis.

Les Palestiniens veulent Jérusalem-Est pour futur Etat palestinien, alors qu’Israël dit que toute la ville est la capitale de l’Etat juif.

« C’est la même chose si nous négocions avec eux (c’est-à-dire les Juifs) à Washington ou à Tel Aviv. C’est la même perspective », a déclaré Laham.

Martin Indyk, émissaire du département d’Etat américain au Proche-Orient (Crédit: Miriam Alster/Flash90)

Comme preuve que les Juifs dictent la politique à Washington, Laham a donné l’exemple de Martyn Indyk, qui a servi sous l’ère Clinton en tant qu’ambassadeur américain en Israël et en 2013-2014 en tant qu’envoyé spécial américain pour les négociations israélo-palestiniennes.

Indyk, qui est juif, est maintenant le vice-président exécutif de la cellule de réflexion du Brookings Institute à Washington.

« Martin Indyk a quitté l’ambassade américaine en Israël, et maintenant il décide à Washington plus qu’il ne l’a fait ici », a déclaré M. Laham.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...