Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken visitera le kibboutz dévasté de Beeri

Cette visite, la plus importante d'un responsable américain dans ce lieu emblématique, se fera mercredi alors que les États-Unis collaboreraient avec Israël pour empêcher la CPI d'émettre des mandats d'arrêt contre des responsables israéliens

Le secrétaire d'État américain Antony Blinken lors d'une réunion des ministres des Affaires étrangères du G7, sur l'île de Capri, en Italie, le 19 avril 2024. (Crédit : Gregorio Borgia/Pool/AFP)
Le secrétaire d'État américain Antony Blinken lors d'une réunion des ministres des Affaires étrangères du G7, sur l'île de Capri, en Italie, le 19 avril 2024. (Crédit : Gregorio Borgia/Pool/AFP)

Le secrétaire d’État américain Anthony Blinken devrait se rendre à Beeri mercredi, ce qui ferait de lui le plus haut responsable de son administration à se rendre sur place depuis que les terroristes palestiniens du Hamas ont attaqué la communauté lors de leur assaut barbare sur le sud d’Israël le 7 octobre.

Ynet a rapporté dimanche que Blinken se rendra à Beeri, où des dizaines de membres du kibboutz ont été assassinés et enlevés, après une visite en Arabie Saoudite. Selon Ynet, le ministre de la Défense Yoav Gallant devrait se joindre à Blinken à la demande de son bureau. Le ministre des Affaires étrangères, Israel Katz, se rendra également à Beeri aux côtés de Blinken et de Gallant, a rapporté Ynet.

Les États-Unis collaboreraient avec Israël pour empêcher la Cour pénale internationale (CPI), un tribunal des Nations unies situé à La Haye, d’émettre des mandats d’arrêt à l’encontre du Premier ministre Benjamin Netanyahu et d’autres responsables israéliens dans le cadre de la guerre menée par Israël contre le Hamas dans la bande de Gaza. Des fonctionnaires américains participent également aux négociations entre Israël et le groupe terroriste palestinien, avec la médiation du Qatar et de l’Égypte, en vue d’un cessez-le-feu temporaire et de la libération de dizaines d’otages détenus par le Hamas.

Beeri, symbole de l’assaut barbare et sadique du 7 octobre, est l’une des localités les plus touchées par les terroristes du Hamas. Il reste en grande partie inhabité alors que le gouvernement restaure ses structures, et ses quelque 900 membres restent dans des logements financés par le gouvernement jusqu’à ce qu’ils puissent emménager dans des maisons temporaires dans le kibboutz Hatzerim.

Le gouvernement ne prévoit de repeupler Beeri que dans le courant de l’année prochaine.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.