Le séjour du prince William en Israël se termine au mur Occidental
Rechercher

Le séjour du prince William en Israël se termine au mur Occidental

La veille, le duc de Cambridge a rencontré des Palestiniens, à qui il a assuré qu'ils "ne sont pas oubliés"

  • Le prince William avec un guide, au mont des Oliviers, avec vue sur la Vieille Ville de Jérusalem, le 28 juin 2018 (Crédit : AFP / POOL / Thomas COEX)
    Le prince William avec un guide, au mont des Oliviers, avec vue sur la Vieille Ville de Jérusalem, le 28 juin 2018 (Crédit : AFP / POOL / Thomas COEX)
  • Le prince William visite la tombe de son arrière grand-mère la princesse Alice de Battenberg, pendant une visite de l'Eglise Marie-Madeleine, à Jérusalem Est, le 28 juin 2018. (Crédit : AFP/ POOL / Sebastian Scheiner)
    Le prince William visite la tombe de son arrière grand-mère la princesse Alice de Battenberg, pendant une visite de l'Eglise Marie-Madeleine, à Jérusalem Est, le 28 juin 2018. (Crédit : AFP/ POOL / Sebastian Scheiner)
  • Le prince William en compagnie du grand-rabbin britannique Ephraim Mirvis et durabbin du mur Occidental Shmuel Rabinovitch pendant la visite du prince William, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 28 juin 2018. (Crédit : AFP / POOL / ABIR SULTAN)
    Le prince William en compagnie du grand-rabbin britannique Ephraim Mirvis et durabbin du mur Occidental Shmuel Rabinovitch pendant la visite du prince William, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 28 juin 2018. (Crédit : AFP / POOL / ABIR SULTAN)
  • Le prince William devant le mont des Oliviers, avec vue sur la Vieille Ville de Jérusalem, le 28 juin 2018 (Crédit : AFP / POOL / Thomas COEX)
    Le prince William devant le mont des Oliviers, avec vue sur la Vieille Ville de Jérusalem, le 28 juin 2018 (Crédit : AFP / POOL / Thomas COEX)
  • Le prince William et le consul général britannique à Jerusalem Phillip Hall, avec un guide, au mont des Oliviers, avec vue sur la Vieille Ville de Jérusalem, le 28 juin 2018 (Crédit : AFP / POOL / Thomas COEX)
    Le prince William et le consul général britannique à Jerusalem Phillip Hall, avec un guide, au mont des Oliviers, avec vue sur la Vieille Ville de Jérusalem, le 28 juin 2018 (Crédit : AFP / POOL / Thomas COEX)
  • Le prince William au mur Occidental, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 28 juin 2018. (Crédit : AFP / Menahem KAHANA)
    Le prince William au mur Occidental, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 28 juin 2018. (Crédit : AFP / Menahem KAHANA)
  • Un policier israélien au mur Occidental pendant la visite du prince William, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 28 juin 2018. (Crédit : AFP / Menahem KAHANA)
    Un policier israélien au mur Occidental pendant la visite du prince William, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 28 juin 2018. (Crédit : AFP / Menahem KAHANA)
  • Le prince William avec le rabbin Shmuel Rabinovitch au mur Occidental, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 28 juin 2018. (Crédit : AFP / Menahem KAHANA)
    Le prince William avec le rabbin Shmuel Rabinovitch au mur Occidental, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 28 juin 2018. (Crédit : AFP / Menahem KAHANA)

Lors d’une visite inédite dans les Territoires palestiniens mercredi, le prince William s’est rendu mercredi dans un camp de réfugiés palestiniens et a joué au football avec de jeunes palestiniens. Plus tard dans la journée, il a assuré aux Palestiniens qu’ils « ne sont pas oubliés ». Il a mis fin à son séjour jeudi avec une visite de la Vieille Ville de Jérusalem et de ses lieux saints.

Après avoir rencontré le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas à Ramallah, le duc de Cambridge a poursuivi son voyage vers le camp de réfugiés de Jalazoun, où il a goûté des plats traditionnels, visité une école et un hôpital. William, lunettes de soleil sur les yeux, a assisté à une danse arabe folklorique.

Pour la première visite officielle d’un membre de la famille royale britannique dans les Territoires palestiniens, le prince s’est adonné à une partie de football avec des enfants palestiniens.

Vêtu d’une veste légère, d’un jean et d’une chemise blanche, il a lancé trois tirs au but contre un jeune gardien de but, qui a arrêté les trois premiers tirs, mais a laissé passer le dernier.

Le Prince William de Grande-Bretagne donne un coup de pied dans un ballon aux côtés du dirigeant de la Fédération palestinienne de football, Jibril Rajoub, (à gauche), dans la ville de Ramallah, en Cisjordanie, le 27 juin 2018. (Crédit : AFP / Ahmad GHARABLI)

Il était accompagné de Jibril Rajoub, président de la fédération palestinienne de football. Rajoub fait actuellement l’objet d’une enquête de la FIFA autour de l’annulation d’un match amical Argentine-Israël, qui aurait dû se dérouler à Jérusalem au début du mois.

Le maire Ramallah Mousa Hadeel a déclaré qu’il voulait aider le prince à apprendre l’histoire des Palestiniens.

« Notre message est aussi un message d’amour envers le prince William et le monde entier, et le pays a besoin de paix pour que ce peuple vive », a-t-il dit.

Lors d’une réception au Consulat britannique à Jérusalem, après sa tournée en Cisjordanie, le prince William a dit avoir vu « un incroyable démonstration de la culture et de l’hospitalité palestinienne ».

William a dit avoir été « frappé par le nombre de personnes dans la région qui souhaitent une paix juste et durable ». Il a ajouté que « ce sont les mêmes aspirations des jeunes du monde entier ».

« Mon message est que vous n’êtes pas oubliés », a dit le prince.

Il a ajouté qu’il espérait que sa visite renforcerait l’amitié entre les peuples palestinien et britannique. « Le Royaume-Uni se tient à vos côtés pendant que nous œuvrons pour un futur pacifique et prospère », a déclaré le prince.

Après son discours, il s’est entretenu avec plusieurs groupes de personnes, notamment des résidents de Gaza, des politiciens palestiniens et des membres de mouvements de jeunesse.

Jeudi matin, pour son dernier jour en Israël, le prince William s’est rendu au mur Occidental et a inséré un petit papier entre les pierres.

William a été accompagné par le rabbin du mur Occidental, Shmuel Rabinovitch. Après une courte isolation près des pierres, le prince a signé le livre d’or.

« Que le dieu de la paix bénisse cette région et répande la paix sur le monde », a-t-il écrit dans le livre des visiteurs.

Le duc de Cambridge, second dans l’ordre de succession à la couronne britannique, a commencé cette chaude journée sur le mont des Oliviers, sur la tombe de son arrière-grand-mère, la princesse Alice de Battenberg, au mont des Oliviers. La princesse Alice a sauvé de nombreux Juifs pendant la Shoah et a été enterrée dans le cimetière à la fin des années 1980.

Là, il s’est fait expliquer l’histoire et la géographie complexes et souvent conflictuelles de la Vieille Ville en contrebas.

Puis, costume clair, chemise bleue et cravate sombre, il s’est rendu, sous haute protection israélienne, au mont du Temple.

Accompagné par des représentants religieux, le duc de Cambridge a pénétré dans le Dôme du Rocher, habituellement interdit aux non-musulmans.

William devrait également visiter l’Eglise du Saint-Sépulcre dans la Vieille Ville.

Selon Hadashot TV, le prince William aurait refusé de rencontrer le maire de Jérusalem Nir Barkat.

Barkat avait demandé un entretien avec le visiteur royal, qui séjournait au King David. Cependant, les responsables à l’ambassade britannique ont déclaré que le prince serait ravi de rencontrer le maire à la réception organisée mardi soir à la résidence de l’ambassadeur britannique, mais qu’il ne rencontrera pas à Jérusalem.

Mardi, le prince a eu de longs entretiens avec le président Reuven Rivlin et le Premier ministre Benjamin Netanyahu à Jérusalem. Il semblerait qu’une rencontre avec un maire de Jérusalem, a aurait signifié une forme de reconnaissance des droits israéliens sur la ville.

Barkat a décliné et n’a pas assisté à la réception de mardi soir.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...