Le Sénat US approuve la promotion d’Elan Carr au rang d’ambassadeur itinérant
Rechercher

Le Sénat US approuve la promotion d’Elan Carr au rang d’ambassadeur itinérant

Elever la fonction d'envoyé spécial à celle d'ambassadeur permettra d'obtenir davantage de financement et de mieux lutter contre l'antisémitisme à l'échelle du pays

L'envoyé spécial des États-Unis pour la surveillance et la lutte contre l'antisémitisme, Elan Carr, intervient devant la Conférence des présidents à Jérusalem, le 21 février 2019. (Matty Stern|/ Ambassade des États-Unis à Jérusalem)
L'envoyé spécial des États-Unis pour la surveillance et la lutte contre l'antisémitisme, Elan Carr, intervient devant la Conférence des présidents à Jérusalem, le 21 février 2019. (Matty Stern|/ Ambassade des États-Unis à Jérusalem)

WASHINGTON (JTA) — Le Sénat américain a adopté un projet de loi qui élèverait le poste d’envoyé spécial pour la surveillance et la lutte contre l’antisémitisme au rang d’ambassadeur, ajoutant du poids à la mission de l’envoyé qui consiste à faire pression sur les autres gouvernements pour qu’ils affrontent le racisme anti-juif.

« L’antisémitisme continue à augmenter à un rythme alarmant à travers le monde », a déclaré le sénateur Jacky Rosen (représentant démocrate dans l’État du Nevada), qui a parrainé le projet de loi bipartite, dans une déclaration mercredi après le vote. La loi a été adoptée à l’unanimité.

« Afin de donner au Département d’Etat les moyens de mieux faire face à la montée de l’antisémitisme, il est essentiel que nous élevions le rôle de l’envoyé spécial pour la surveillance et la lutte contre l’antisémitisme au rang d’ambassadeur itinérant ».

La Chambre des représentants des États-Unis a adopté un projet de loi similaire l’année dernière, ce qui signifie qu’il est presque certain qu’il deviendra une loi avant la fin de l’année et la fin du mandat du Congrès actuel.

Un large éventail de groupes juifs a soutenu cette mesure. Avec le statut d’ambassadeur, l’envoyé aura plus facilement accès au secrétaire d’État, le financement sera accru et les recommandations du bureau seront plus probablement perçues à l’étranger comme ayant le soutien de l’administration de l’époque.

« Cette législation donne à l’envoyé spécial chargé de surveiller et de combattre l’antisémitisme les outils, les ressources et la gravité nécessaires pour exercer une pression indispensable sur les gouvernements étrangers afin qu’ils créent des sociétés plus tolérantes dans le cadre de leurs relations avec les États-Unis », a déclaré le groupe Hadassah dans un communiqué.

L’Orthodox union a déclaré que « le Sénat donne de nouveaux outils puissants au Département d’État pour mener des efforts internationaux efficaces afin de combattre ce qui a été appelé à juste titre « la plus ancienne forme de haine au monde » ».

Le poste de contrôleur de l’antisémitisme a été créé par le Congrès en 2004.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...