Le service d’assainissement de NY aide un Juif à retrouver ses tefillin
Rechercher

Le service d’assainissement de NY aide un Juif à retrouver ses tefillin

Le département d'assainissement a autorisé l'homme à fouiller dans les déchets après que l'objet rituel a été jeté par erreur à la poubelle

Le département sanitaire de la ville de New York aide à un homme à retrouver ses tefillin perdus en décembre 2020 (Crédit : New York City Department of Sanitation via JTA)
Le département sanitaire de la ville de New York aide à un homme à retrouver ses tefillin perdus en décembre 2020 (Crédit : New York City Department of Sanitation via JTA)

JTA – Cela arrive plus souvent que vous ne le pensez.

Il arrive qu’une personne jette par erreur une bague, un portefeuille ou un sac à main à la poubelle et pense que ces objets ont disparu à jamais.

Cette semaine, le service d’assainissement de la ville de New York a aidé un juif orthodoxe de Brooklyn à récupérer ses tefillin, un objet religieux juif porté lors des prières du matin, avant qu’il ne soit emmené dans une décharge et perdu pour l’éternité.

Les tefillin peuvent coûter des centaines, voire des milliers de dollars et sont utilisés quotidiennement pour la prière. Mais plus important encore, ils contiennent de petits rouleaux sur lesquels sont inscrits des versets de la Torah qui comprennent le nom de Dieu et doivent donc être enterrés, tout comme un rouleau de la Torah ou d’autres livres saints.

C’est peut-être pour cette raison que l’homme qui a perdu les tefillin a décidé de fouiller sac poubelle après sac poubelle dans l’espoir de trouver les phylactères.

Les clients qui veulent récupérer quelque chose qu’ils ont jeté peuvent souvent le faire, a déclaré Belinda Mager, porte-parole du département d’assainissement de la ville de New York. Mais ils doivent entrer en contact avec le service rapidement, devront enfiler une combinaison et chercher eux-mêmes l’objet. Les agents du service d’assainissement aideront à diriger les recherches vers la zone où les ordures les plus proches de leur domicile ont été déversées dans un centre de transit.

« Vous devez nous appeler le jour-même, mais vous seriez surpris du nombre d’objets que l’on retrouve », a déclaré Mager.

Ce n’était pas la première fois que le service aidait quelqu’un à retrouver des tefillin perdues. Mais, selon Mager, c’était particulièrement réconfortant de pouvoir retrouver les tefillin cette semaine, au terme d’une année marquée par tant de pertes.

« C’est vraiment bien quand on peut faire en sorte que ça marche parce que vous pensez, eh bien si j’ai jeté quelque chose à la poubelle, il doit être parti pour toujours. Eh bien, pas nécessairement, nous retrouvons un bon nombre d’objets », a déclaré Mager. « Il y a un sentiment de bonheur. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...