Le Shalva Band chante ‘Bridge Over Troubled Waters’ avec un artiste émirati
Rechercher

Le Shalva Band chante ‘Bridge Over Troubled Waters’ avec un artiste émirati

Le groupe, constitué de musiciens en situation de handicap, a interprété le tube de Simon and Garfunkel en anglais, hébreu et arabe, en l'honneur de la normalisation

Des membres du Shalva Band interprètent 'Bridge over Troubled Water' de Simon and Garfunkel, accompagnées par l'orchestre symphonique de Jérusalem et des musiciens émiratis, au mois de mars 2021. (Capture d'écran : YouTube)
Des membres du Shalva Band interprètent 'Bridge over Troubled Water' de Simon and Garfunkel, accompagnées par l'orchestre symphonique de Jérusalem et des musiciens émiratis, au mois de mars 2021. (Capture d'écran : YouTube)

Un célèbre groupe de musique israélien, constitué de musiciens en situation de handicap, s’est associé à des artistes émiratis pour fêter l’accord de normalisation signé l’an dernier entre Israël et les EAU, l’année dernière.

Le 31e anniversaire de l’association qui, en Israël, soutient et promeut l’inclusion des personnes en situation de handicap, qui est mieux connue sous le nom de Shalva, a été au centre du gala annuel récemment organisé par le groupe American Friends of Shalva.

Le Shalva Band, qui a été accompagné par l’Orchestre symphonique de Jérusalem, a interprété « Bridge Over Troubled Waters », le tube de Simon and Garfunkel, lors d’un duo virtuel unique – avec des paroles en hébreu et en arabe – en compagnie du chanteur Tareq Al Menhali des Émirats arabes unis. Le gala avait adopté cette année le thème « Construire des ponts vers l’avenir ».

Yousef Al Otaiba, ambassadeur émirati aux Etats-Unis, a été invité à prendre la parole lors de l’événement. « C’est un honneur pour moi de prendre part à ce 31e anniversaire de l’organisation American Friends of Shalva », a-t-il déclaré.

« Les Émirats arabes unis partagent l’engagement sans faille de Shalva à améliorer la vie des personnes en situation de handicap. Aux EAU, les personnes en situation de handicap mental, ou qui présentent des besoins particuliers, sont considérées comme des personnalités particulièrement déterminées au vu de leurs réussites dans différents domaines. Cette collaboration qui a permis de créer cette version particulière de ‘Bridge Over Troubled Waters’ illustre l’importance de continuer à travailler tous ensemble – indépendamment de la nationalité, de la religion et de la culture – pour promouvoir un changement social positif et encourager des sociétés plus inclusives », a continué Al Otaiba.

Le Shalva Band est constitué de huit musiciens en situation de handicap. Il est devenu célèbre lorsqu’il s’est retrouvé en lice pour représenter l’État juif à l’Eurovision. Le groupe s’était ensuite retiré de la compétition, – ses membres craignant de devoir transgresser Shabbat pour pouvoir participer au concours.

Selon Shalva, un travail actif a d’ores et déjà été entamé avec les associations émiraties pour tenter d’améliorer l’assistance apportée aux personnes en situation de handicap dans toute la région.

Shalva a ajouté que la chanson « Bridge Over Troubled Waters » avait été choisie pour devenir l’hymne du message de l’association. Sa version utilisant à la fois l’hébreu, l’arabe et l’anglais a visé à envoyer un message puissant d’unité, de paix et de coopération. Les paroles en hébreu ont été interprétées par le Shalva Band et celles en arabe ont été chantées par l’artiste émirati Al Menhali.

« Nous avons choisi ‘Construire des ponts vers l’avenir’ comme thème de notre 31e anniversaire pour refléter la manière dont Shalva tente de mettre en place une société plus inclusive, de construire des ponts entre les personnes en situation de handicap et la communauté au sens plus large, en nous focalisant particulièrement sur notre relation avec le monde arabe, tissée par le biais des Accords d’Abraham, et qui commence à se développer, » a déclaré le fondateur et président de Shalva, Kalman Samuels lors du gala.

« Cette version a été préparée – et nous pensons que c’est la toute première fois – en anglais, en hébreu et en arabe pour représenter le rassemblement de nos pays respectifs et l’optimisme que nous partageons, celui qu’avec l’amour, la compréhension et la coopération, nous créerons un monde meilleur, » a noté le président d’honneur de Shalva, Avi Samuels.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...