Rechercher
PEKIN 2022

Le skieur israélien Szollos termine son parcours olympique à la 23e place en slalom

L'athlète d'origine hongroise avait déjà égalé le meilleur résultat d'Israël aux Jeux d'hiver avec une 6e place au combiné alpin et il vise maintenant 2026

L'Israélien Barnabas Szollos lors de la première manche du slalom masculin des Jeux olympiques d'hiver de 2022, le 16 février 2022, dans le quartier de Yanqing à Pékin. (Crédit : AP Photo/Alessandro Trovati)
L'Israélien Barnabas Szollos lors de la première manche du slalom masculin des Jeux olympiques d'hiver de 2022, le 16 février 2022, dans le quartier de Yanqing à Pékin. (Crédit : AP Photo/Alessandro Trovati)

Le skieur israélien Barnabas Szollos a conclu sa participation aux Jeux olympiques d’hiver de Pékin 2022 par une solide performance au slalom masculin mercredi, terminant à la 23e place du classement général sur 87 participants.

Lors de la première manche, la température au sommet de la colline était de moins 18,5° Celsius. Les conditions glaciales ont rendu la pente glacée et glissante, si bien que 34 des 87 athlètes n’ont pas pu terminer la première étape.

Le Français Clément Noël a remporté l’or avec une large marge, suivi de l’Autrichien Johannes Strolz qui a remporté l’argent et du Norvégien Sebastian Foss-Solevaag qui a décroché le bronze.

« Aujourd’hui était ma dernière course, le slalom », a déclaré Szollos aux journalistes israéliens dans un message vidéo mercredi après sa course. « J’ai réalisé tout ce que je voulais. Mon plan était d’être dans le Top 30 ».

L’Israélien Barnabas Szollos après la deuxième manche du slalom masculin lors des Jeux olympiques d’hiver de Pékin 2022, au Centre national de ski alpin de Yanqing, le 16 février 2022. (Crédit : Fabrice COFFRINI / AFP)

Szollos, 23 ans, d’origine hongroise, a fait ses débuts olympiques à Pékin et s’est retrouvé sous les feux de la rampe après avoir terminé à une surprenante sixième place au classement général du combiné alpin masculin – y compris une deuxième place dans l’étape du slalom de cette épreuve.

Ce résultat est le meilleur résultat jamais obtenu par Israël dans une compétition olympique de ski, et le meilleur classement jamais obtenu par Israël aux Jeux Olympiques d’hiver.

Yaniv Ashkenazi, le chef de la délégation israélienne à Pékin, a déclaré aux journalistes avant les Jeux que ce serait « un exploit très impressionnant » si Szollos terminait ses courses dans la première moitié des athlètes.

En résumant son expérience mercredi, Szollos a déclaré être « très heureux de cela. Je ne m’attendais pas à être aussi bon en combiné alpin, donc c’était une surprise pour moi et pour tout le monde. J’ai passé un bon moment ici au village olympique… Je suis vraiment heureux de représenter Israël dans ces Jeux et, je l’espère, aussi dans les prochains. »

L’arrivée de Szollos signifie que la majorité des six athlètes d’Israël aux Jeux de 2022 ont terminé leurs épreuves. La sœur de Szollos, Noa Szollos, 19 ans, qui a fait ses débuts olympiques en tant que toute première skieuse olympique d’Israël, a terminé le Super-G féminin à la 34e place et le slalom à la 41e place, s’écrasant dans le slalom géant et ne terminant pas la course.

Noa et Barnabas Szollos (Amit Shisel/Israel Olympic Committee)

Au terme de son expérience olympique, Noa Szollos a écrit sur Instagram que « c’était très amusant mais j’ai aussi beaucoup appris, j’ai encore beaucoup de chemin à parcourir ». À des Jeux olympiques plus réussis en 2026 ! »

Le patineur de vitesse Vladislav Bykanov, qui participe à ses troisièmes Jeux olympiques pour Israël, a réalisé les meilleurs Jeux de son histoire, se qualifiant pour les quarts de finale du 500 m et les demi-finales du 1 500 m.

Le patineur artistique Alexei Bychenko, qui participait également à ses troisièmes Jeux olympiques, a chuté lors de son programme court et n’a pas accédé au patinage libre.

Les seuls athlètes israéliens encore en lice à Pékin sont les patineurs artistiques en couple Hailey Kops et Evgeni Krasnopolski.

Kops, une nouvelle recrue, et Krasnopolski, qui participe à ses troisièmes Jeux olympiques, participeront au programme court vendredi, dans le but d’obtenir une performance suffisante pour faire partie des 16 couples qui se qualifieront pour le patinage libre samedi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...