Le suspect d’une attaque à la voiture-bélier arrêté près de Jérusalem
Rechercher

Le suspect d’une attaque à la voiture-bélier arrêté près de Jérusalem

5 soldats blessés ; Le suspect et son père auraient été appréhendés à Hizme, en Cisjordanie, près du lieu où l'attaque présumée aurait été commise, a fait savoir l'armée

Les voitures dans la circulation au check-point de Hizme, sur les lieux d'un attentat à la voiture-bélier présumé commis aux abords de Jérusalem, le 7 juillet 2019 (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Les voitures dans la circulation au check-point de Hizme, sur les lieux d'un attentat à la voiture-bélier présumé commis aux abords de Jérusalem, le 7 juillet 2019 (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Un conducteur soupçonné d’avoir utilisé son véhicule dans une attaque à la voiture-bélier contre des soldats israéliens en Cisjordanie, samedi soir, a été arrêté à l’issue d’une brève chasse à l’homme, a annoncé l’armée dans la matinée de dimanche.

Le conducteur aurait projeté son véhicule dans un groupe de militaires à proximité du check-point de Hizme, au nord-est de Jérusalem, blessant cinq personnes dans la soirée de samedi.

Il y a trois blessés modérés et deux blessés légers, selon l’armée.

Le conducteur a été arrêté aux côtés de son père dans la ville palestinienne voisine de Hizme, selon des informations parues dans les médias palestiniens.

Les militaires ont expliqué que les deux hommes avaient subi un interrogatoire après leur arrestation, qui a eu lieu à l’issue d’une fouille de la zone et d’opérations de collecte de renseignements.

Tsahal a fait savoir dans un communiqué que l’armée allait gérer l’incident comme un attentat terroriste.

Elle a ajouté que le conducteur, dont l’identité n’a pas été révélée, avait projeté son véhicule en direction des soldats après les avoir vus sur le bord de la route.

Les soldats se trouvaient à proximité du village dans le cadre d’une « mission opérationnelle non-spécifiée », selon l’armée.

Un soldat de carrière trentenaire et une soldate d’une vingtaine d’années ont été modérément blessés, selon des informations.

Les services d’urgence du Magen David Adom ont fait savoir que les blessés avaient été pris en charge au centre médical Shaare Zedek et à l’hôpital Hadassah du mont Scopus pour y être soignés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...