Le « Tel Aviv Dance Festival » propose neuf évènements en ligne
Rechercher

Le « Tel Aviv Dance Festival » propose neuf évènements en ligne

Le Centre Suzanne Dellal promeut les œuvres de ses chorégraphes avec un festival en ligne de huit jours

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

“Figure No. 16" de Roy Assaf, présenté en première en ligne à Tel Aviv Dance le 12 septembre 2020 (Autorisation Tel Aviv Dance)
“Figure No. 16" de Roy Assaf, présenté en première en ligne à Tel Aviv Dance le 12 septembre 2020 (Autorisation Tel Aviv Dance)

La pandémie de coronavirus refuse de s’atténuer, pourtant « the show must go on » au festival de danse du Centre Suzanne Dellal de Tel Aviv, qui a lancé son nouveau format en ligne de neuf évènements, du 8 au 16 septembre.

Une fois le festival terminé, les œuvres seront mises en ligne sur le site web de Tel Aviv Dance jusqu’au 25 septembre.

Les billets sont disponibles au prix de 20 shekels par représentation, ou de 99 shekels pour l’ensemble du festival.

« Filmer de la danse n’est pas facile », a déclaré Naomi Perlov, la nouvelle directrice artistique du Centre Suzanne Dellal. « Mais nous devions essayer, nous ne pouvions pas prendre la voie la plus facile. »

Perlov et Anat Leventon, la nouvelle directrice du centre, ont décidé ensemble de soutenir les chorégraphes et de présenter leurs nouvelles pièces, même si la version de cette année du Tel Aviv Dance devait se faire sous forme numérique.

« Nous devions ouvrir la porte aux créateurs pour qu’ils puissent montrer leurs œuvres », a déclaré Perlov. « Il vaut mieux essayer que de ne pas essayer. »

Présenter des spectacles de danse en ligne a été compliqué pour les danseurs pendant la pandémie de coronavirus. Pourtant, beaucoup ont persévéré, notamment le studio de langage gestuel Gaga créé par le chorégraphe Ohad Naharin de la Batsheva Dance Company, qui a connecté des milliers d’étudiants du monde entier sur Zoom au printemps.

Perlov et son équipe ont commencé par déterminer s’il fallait montrer la danse en direct ou enregistrée (ils ont opté pour l’enregistrement), combien de caméras utiliser et comment travailler avec des chorégraphes qui « ne savent pas ce qu’est Internet », a-t-elle déclaré.

La chorégraphe Ella Rothschild dévoilera « Pigulim » en ligne au Tel Aviv Dance le 16 septembre 2020, dans le cadre du nouveau programme en ligne du festival annuel. (Autorisation : Efrat Mazor)

La première danse a été présentée le mardi 8 septembre, avec Fakarouni d’Orly Portal, sur la musique de la célèbre musicienne égyptienne Umm Kulthum, avec une troupe de danseurs exclusivement masculins.

Selon Perlov, regarder de la danse en ligne peut être plus intense que de la regarder sur scène.

« À certains moments, j’ai eu la chair de poule », a-t-elle déclaré à propos de la première de Portal.

Parmi les spectacles de danse retransmis : la Shaden Dance Company avec « Trilogy », et une vidéo-dance à travers le marché de la vieille ville de Nazareth.

Le théâtre Rina Schenfeld Dance présentera « I Saw A Butterfly », un spectacle de danse et de poésie réalisé à partir d’œuvres écrites au cours des 30 dernières années par la célèbre chorégraphe Schenfeld sur une musique de David Darling, lauréat d’un Grammy, le 10 septembre à 21 heures.

Parmi les autres chorégraphes invités, citons Adi Boutrous (11 septembre), Roy Assaf (12 septembre), Shlomit Fundminsky (13 septembre), Annabelle Dvir (14 septembre) et le Kaiser Antonino Dance Ensemble, qui célèbrera le 250e anniversaire de Beethoven (15 septembre).

« Nous continuons [à faire] ce que nous faisons, et en grand », a déclaré Perlov. « Beaucoup de gens nous regardent. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...