Le tourisme en baisse en Jordanie
Rechercher

Le tourisme en baisse en Jordanie

Paris a levé les restrictions de visite sur le site archéologique d'Umm Qais

Tourists in the Jordanian city of Petra (illustrative photo credit: Audrey Attia/Flash90)
Tourists in the Jordanian city of Petra (illustrative photo credit: Audrey Attia/Flash90)

Le nombre de touristes en Jordanie a baissé de 6 % durant les dix premiers mois de 2015, par rapport à la même période en 2014, a indiqué jeudi à l’AFP le président de l’Office de tourisme jordanien.

Cette baisse du tourisme survient alors que la Jordanie subit par ricochet depuis 2011 les contrecoups des conflits dévastateurs chez son voisin syrien puis irakien.

« Cette année, nous avons enregistré une baisse de 6 % du nombre de touristes en Jordanie, passant de 2,6 à 2,4 millions entre octobre 2014 et 2015 », a déclaré Abderrazak Arabyat.

Cette baisse a engendré un manque à gagner d’environ 282 millions de dollars, a-t-il ajouté.

Le tourisme est un secteur clé de l’économie de ce pays dépourvu de ressources naturelles.

Deuxième source de devises après les transferts d’argent des expatriés, il contribue à hauteur de 14 % au PIB du royaume, pour 4,4 milliards de dollars de recettes en 2014.

Le responsable jordanien a espéré un meilleur rendement du secteur en 2016, notamment après d’importantes campagnes publicitaires en Europe, notamment en France, Grande-Bretagne et Allemagne.

Il s’exprimait en marge d’une visite au site archéologique d’Umm Qais, dans la province d’Irbid, dans le nord du royaume près des frontières avec la Syrie et Israël.

Le site, qui surplombe la vallée du Jourdain, le plateau du Golan et le lac de Tibériade (Israël) était déconseillé aux touristes français, en raison de sa proximité avec la Syrie.

Mais jeudi, l’ambassadeur de France en Jordanie, David Bertolotti, a annoncé que Paris avait levé les restrictions de visite, encourageant désormais les touristes à se rendre sur ce site.

« Je crois que c’est une décision très importante pour soutenir nos amis jordaniens et le secteur du tourisme dans le royaume », a déclaré l’ambassadeur qui accompagnait le ministre jordanien du Tourisme Nayef al-Fayez.

La ville d’Umm Qais, ou Gadara de son nom romain, a été construite vers 300 avant J-C. Un théâtre en basalte noir de 3 000 places tient toujours debout.

La Jordanie est réputée pour ses splendides vestiges, parmi les plus importants du Proche-Orient, comme la ville nabatéenne de Petra, l’une des sept merveilles du monde, ou le temple romain de Jerash. Le désert du Wadi Rum et la mer Morte figurent également parmi ses attractions touristiques.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...