La Gay pride de Beer Sheva annulée en protestation contre le changement de parcours
Rechercher

La Gay pride de Beer Sheva annulée en protestation contre le changement de parcours

Les juges avaient suivi la recommandation de la police détourner la parade de la rue principale de la ville suite à des menaces « crédibles » de violence

Des centaines de personnes ont participé à la Gay pride annuelle de la ville du sur d'Israël d'Ashdod le 17 juin 2016 (Crédit : Flash90)
Des centaines de personnes ont participé à la Gay pride annuelle de la ville du sur d'Israël d'Ashdod le 17 juin 2016 (Crédit : Flash90)

Les organisateurs du premier défilé de la Gay pride de Beer Sheva ont annulé l’événement mercredi soir pour protester contre une décision de la Cour suprême de justice qui interdit aux participants de marcher dans l’artère principale de la ville.

La Pride House (Maison de la fierté) de la ville a annoncé qu’une manifestation devant l’hôtel de ville de Beer Sheva aurait lieu à la place de la marche de jeudi, dont la police avait ordonné le changement de parcours du fait de problèmes de sécurité.

Plus tôt dans la journée, le tribunal avait rejeté une requête déposée par deux associations à but non lucratif qui protestaient contre la décision de la police pour détourner la parade du Boulevard Rager de Beer Sheva, l’artère principale de la ville, citant les menaces « crédibles » de violence contre les participants et les préoccupations quant à la population religieuse locale qui pourrait être offensée par la marche.

Les fonctionnaires de police ont exhorté le tribunal à faire respecter leur décision de suivre un autre itinéraire, disant qu’ils ne pouvaient pas assurer la sécurité de tous les participants au défilé.

Les juges dans leur décision ont déclaré que des preuves classifiées présenté par la police justifiaient la modification de l’itinéraire, notant que certains groupes s’opposant à la parade avaient appelé des partisans armés à assister à l’événement en signe de protestation.

Cette décision survient un an après que l’adolescente Shira Banki a été tuée et cinq autres personnes blessées par un extrémiste religieux juif armé d’un couteau lors d’un défilé de la Gay pride dans le centre de Jérusalem.

La demande à la Cour suprême pour permettre l’itinéraire du défilé avait été déposée plus tôt cette semaine par la Pride House de Beer Sheva et l’Association pour les droits civils en Israël, qui se sont opposés à ce que la communauté LGBT locale soit reléguée dans les rues latérales.

Après que la requête a été déposée, la police de Beer Sheva a déclaré que sa décision avait également été prise afin de ne pas « offenser les sentiments religieux » dans la région, et en tenant compte des perturbations de la circulation que la parade causerait autour du centre médical Soroka.

Le défilé de la Gay pride a suscité la controverse à Beer Sheva, la plus grande ville dans le sud d’Israël, au cours des dernières semaines, alors que les organisateurs affrontaient la police, les membres du conseil municipal et la municipalité.

Dans les années précédentes, les événements de la Gay pride de Beer Sheva étaient plus réduits, se déroulant habituellement au centre de la jeunesse de la ville. Cette année aurait marqué l’organisation de la toute première parade de la Gay pride dans la ville.

La municipalité, qui a parrainé des événements de la Gay pride au centre de la jeunesse, a refusé de parrainer le défilé dans toute la ville. La semaine dernière, des responsables municipaux ont dit que la décision avait été prise parce que les militants avaient l’intention de protester contre le financement limité pour les programmes LGBT dans la ville.

Des membres religieux du conseil municipal ont menacé de démissionner de la coalition à moins que l’itinéraire ne soit été changé. Ils ont affirmé que bien qu’ils ne soient pas opposés à la marche de la Gay pride en théorie, ils exigeaient que la route soit modifiée afin qu’elle ne passe pas devant des synagogues.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...