Rechercher

Le Vietnam en discussion avec l’Iran sur la saisie d’un pétrolier en mer d’Oman

La capture du MV Sothys dans le golfe d'Oman a déclenché une dispute diplomatique entre Washington et Téhéran, dernier incident à provoquer des tensions maritimes au Moyen-Orient.

Cette image tirée d'une vidéo montre un pétrolier battant pavillon vietnamien saisi dans le golfe d'Oman, le 3 novembre 2021. (Crédit : Gardiens de la révolution via AP)
Cette image tirée d'une vidéo montre un pétrolier battant pavillon vietnamien saisi dans le golfe d'Oman, le 3 novembre 2021. (Crédit : Gardiens de la révolution via AP)

Les autorités vietnamiennes ont indiqué jeudi « travailler en étroite collaboration » avec l’Iran pour faire la lumière sur la saisie en mer d’Oman d’un tanker battant pavillon vietnamien par les Gardiens de la Révolution iraniens, au cœur de fortes tensions entre Washington et Téhéran.

« Nous allons travailler en étroite collaboration avec les autorités iraniennes compétentes pour résoudre cette question », a déclaré jeudi à la presse un porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères.

Les 26 membres d’équipage du Sothys sont en bonne santé et bien traités d’après le capitaine du navire, a-t-il ajouté.

Les Etats-Unis et l’Iran présentent deux versions contradictoires sur cet incident.

L’armée idéologique de la République islamique affirme avoir fait échouer récemment une tentative de la marine américaine de s’emparer en mer d’Oman d’un tanker transportant du pétrole iranien.

Des responsables américains ont vivement démenti, assurant que l’Iran a saisi le pétrolier et l’a amené dans ses eaux territoriales.

La région, qui produit et d’où transite une grande partie du pétrole mondial, a connu ces dernières années plusieurs attaques de navires et la responsabilité de la République islamique a été pointée du doigt.

Une attaque le 29 juillet contre un pétrolier géré par la société d’un milliardaire israélien, Eyal Ofer, a fait deux morts : un Britannique et un Roumain.

Israël, les États-Unis, la Grande-Bretagne et la Roumanie ont accusé Téhéran d’avoir mené l’attaque, mais l’Iran a démenti.

L’incident du Sothys intervient alors que les négociations pour sauver l’accord sur le programme nucléaire iranien doivent reprendre le 29 novembre à Vienne.

Les tensions entre l’Iran et les Etats-Unis sont exacerbées depuis le retrait de Washington en 2018 de cet accord sous la présidence de Donald Trump, qui le jugeait insuffisant et a rétabli toutes les sanctions contre Téhéran.

L’Iran s’est de son côté progressivement affranchi des restrictions imposées à son programme nucléaire.

L’actuel président américain Joe Biden s’est dit prêt à revenir dans l’accord, y voyant la meilleure manière d’éviter que Téhéran devienne une puissance nucléaire, à condition qu’il renoue avec ses engagements.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...