Le Who’s Who du 34e gouvernement israélien
Rechercher

Le Who’s Who du 34e gouvernement israélien

Un aperçu de la répartition des portefeuilles dans le nouveau cabinet

La 20e Knesset vote, le 13 mai 2015. (Crédit photo: Porte-parole de la Knesset)
La 20e Knesset vote, le 13 mai 2015. (Crédit photo: Porte-parole de la Knesset)

Vous trouverez ci-dessous la présentation ci-dessous des membres du 34e gouvernement d’Israël, tel qu’il a été approuvé par la Knesset le 14 mai 2015.

Le Premier ministre : Benjamin Netanyahu (Likud) commence son troisième mandat consécutif (le quatrième au total) en tant que dirigeant du pays, un poste occupé depuis 2009. Netanyahu détient aussi actuellement les portefeuilles des Affaires étrangères et de la Communication.

Le ministre de la Défense Moshe Yaalon (Likud) continuera à diriger l’appareil militaire d’Israël comme il le fait depuis 2013. Yaalon est un ancien chef d’état-major qui a quitté l’armée en 2005 et est entré en politique trois ans plus tard.

Le chef de Koulanou Moshe Kahlon (Crédit photo: Miriam Alster / Flash90)
Le chef de Koulanou Moshe Kahlon (Crédit photo: Miriam Alster / Flash90)

Le ministre des Finances Moshe Kahlon (Koulanou) est un ancien membre du Likud, qui a pris une pause de la vie politique en 2012 avant de former son propre parti à l’approche des récentes élections, fonctionnant sur une plateforme socio-économique.

Quand il fut ministre des Communications Kahlon a fait passer une réforme très célèbre dans le marché du cellulaire qui a conduit à des baisses de prix drastiques pour les consommateurs. Il s’est engagé à lutter dans le nouveau gouvernement contre la flambée des prix des logements et le coût élevé de la vie.

Le ministre de l’Éducation Naftali Bennett (HaBayit HaYehudi) est un ancien entrepreneur high-tech qui a servi comme directeur du cabinet de Netanyahu en 2006 avant de quitter ce poste et de conquérir la direction de HaBayit HaYehudi en 2012.

Il a été ministre de l’Economie dans le gouvernement précédent. Il y a également occupé les portefeuilles des Affaires religieuses, de Jérusalem et de la diaspora.

Ayelet Shaked le 11 mars 2013 (Crédit photo: Miriam Alster/Flash90)
Ayelet Shaked le 11 mars 2013 (Crédit photo: Miriam Alster/Flash90)

La ministre de la Justice Ayelet Shaked (HaBayit HaYehudi), ministre pour la première fois, a été élue à la Knesset en 2013.

Comme femme laïque de Tel Aviv, elle se démarque de la base principalement religieuse de son parti.

Le ministre des Transports et du Renseignement Yisrael Katz (Likud) siège à la Knesset depuis 1998. Il est ministre des Transports depuis 2009, mais il a maintenant été promu pour traiter également de problèmes de sécurité, et dans ce cadre devient membre du cabinet de sécurité.

Silvan Shalom le 12 mars 2014 (Crédit photo: Flash90)
Silvan Shalom le 12 mars 2014 (Crédit photo: Flash90)

Le ministre de l’Intérieur Silvan Shalom (Likud) servira également comme vice-Premier ministre.

Shalom était ministre du développement du Néguev et de la Galilée dans le gouvernement précédent. Il est député depuis 23 ans et a servi comme ministre des Finances et ministre des Affaires étrangères dans les gouvernements d’Ariel Sharon.

Le vice-ministre adjoint de la Santé Yaakov Litzman (Yahadout HaTorah) sera le ministre de facto de la santé (les membres de son parti n’occupent pas de postes ministériels des raisons idéologico-religieuses), après avoir été à ce poste entre 2009 et 2013.

Litzman a également présidé la commission des Finances de la Knesset par le passé.

Yoav Galant parle sur la Deuxième chaîne le 18 janvier 2015  (Capture d'écran)
Yoav Galant parle sur la Deuxième chaîne le 18 janvier 2015 (Capture d’écran)

Le ministre de la Construction et du Logement Yoav Galant (Koulanou) est en deuxième position derrière Kahlon sur la liste de Koulanou.

Il était un officier de premier plan, et a servi comme commandant du Commandement de la Région Sud entre 2005 et 2010.

Il a failli être nommé chef d’état-major en 2010, avant de devoir renoncer à cette fonction en raison d’un scandale impliquant des permis de construction pour sa propriété dans la communauté rurale de Amikam.

La ministre de la Culture et des Sports Miri Regev (Likud), ministre pour la première fois, a connu une ascension fulgurante dans les rangs du Likud, de la 27e place lorsqu’elle a été élue la première fois à la Knesset en 2009 jusqu’à la 5e place aux récentes élections.

Regev a servi comme porte-parole de l’armée israélienne entre 2005 et 2008 (y compris pendant le retrait de la bande de Gaza), et était auparavant chef de la censure militaire.

Aryeh Deri, le 30 décembre 2014 (Crédit photo: Yonatan Sindel/Flash90).
Aryeh Deri, le 30 décembre 2014 (Crédit photo: Yonatan Sindel/Flash90).

Le ministre de l’Economie et ministre pour le développement du Néguev et de la Galilée Aryeh Deri (Shas) a servi comme ministre de l’Intérieur de 1988 à 1993.

En 1999, il a été reconnu coupable de corruption passive, de fraude et d’abus de confiance et purgé une peine de deux ans en prison.

Il a récemment remporté une bataille pour le contrôle du parti ultra-orthodoxe Shas contre l’ancien dirigeant Eli Yishai.

Le ministre de l’Énergie et des Infrastructures Yuval Steinitz (Likud) siège à la Knesset depuis 1999. Il a servi comme ministre des Finances, puis comme ministre des Renseignements dans le précédent gouvernement.

Likud MK Zeev Elkin (photo credit: Uri Lenz/Flash90)
Zeev Elkin (Crédit photo: Uri Lenz/Flash90)

Le ministre de l’Intégration et ministre des Affaires stratégiques Zeev Elkin (Likud) a immigré d’Ukraine en 1990 et a été élu à la Knesset en 2006.

Il a servi comme ministre adjoint des Affaires étrangères et président de la coalition, ainsi que le président de la puissante commission des Affaires étrangères et de la Défense.

Le ministre des Sciences et de la Technologie Danny Danon (Likud) est impliqué dans la vie politique depuis 1996 et est entré à la Knesset en 2009. Dans le gouvernement précédent, il a servi comme vice-ministre de la Défense.

Il a été congédié par Netanyahu en 2014 lors de l’opération de Bordure protectrice dans la bande de Gaza en raison de sa critique ouverte sur la façon dont le gouvernement gérait la guerre alors qu’elle était encore en cours.

Uri Ariel (Crédit photo: Flash90)
Uri Ariel (Crédit photo: Flash90)

Le ministre de l’Agriculture Uri Ariel (HaBayit HaYehudi) est le leader du parti Tekuma qui, avec le Parti national religieux constitue le HaBayit HaYehudi.

Dans le gouvernement précédent, il a servi comme ministre du Logement et de la Construction et a été un fervent partisan de la construction et de l’expansion des implantations.

Dans le nouveau gouvernement, une partie du financement et de la planification de la construction des implantations a été remise à Ariel.

Le ministre de la Protection de l’environnement Avi Gabbay (Koulanou) n’est pas membre de la Knesset. Il a aidé à former le parti Koulanou de Kahlon et à coordonner sa campagne. Il a été par le passé PDG de la compagnie de télécommunications Bezeq.

Gila Gamliel (Crédit photo: Flash90)
Gila Gamliel (Crédit photo: Flash90)

La ministre de l’Egalité des sexes, des Minorités et des Personnes âgées Gila Gamliel (Likud) sera à la tête d’un ministère qui était autrefois le ministère des Personnes âgées et celui des Minorités.

Gamliel siège à la Knesset depuis 2003, mais c’est la première fois qu’elle est ministre. Elle a auparavant été vice-ministre de l’Agriculture et vice-présidente de la Knesset.

Le ministre des Affaires religieuses David Azoulay (Shas) siège à la Knesset depuis 1996, mais c’est la première fois qu’elle est ministre. Il a auparavant été vice-ministre de l’Intérieur.

MK Benny Begin (Likud) (photo credit: Kobi Gideon/Flash90)
Benny Begin (Crédit photo: Kobi Gideon/Flash90)

Le ministre sans portefeuille Benny Begin (Likud) a siégé à la Knesset par intermittence au cours des 28 dernières années.

Fils du Premier ministre Menahem Begin, il a servi dans le passé comme ministre des Sciences ainsi que comme ministre sans portefeuille et membre du cabinet de sécurité de Netanyahu. Il est considéré comme un conseiller de confiance de Netanyahu sur les grandes questions stratégiques.

Le ministre des Affaires sociales Haim Katz (Likud) était jusqu’à présent à la tête du syndicat des employés des Industries aéronautiques d’Israël. Il a siégé à la Knesset par intermittence depuis 1999.

Yariv Levin le 24 juillet 2012 (Crédit : Uri Lenz/Flash90)
Yariv Levin le 24 juillet 2012 (Crédit : Uri Lenz/Flash90)

Le ministre la Sécurité intérieure et ministre du Tourisme Yariv Levin (Likud) siège à la Knesset depuis 2009.

Il a été président de la coalition et à la tête de la commission des Affaires étrangères et de la Défense.

Le ministre sans portefeuille Ofir Akunis (Likud), un allié de longue date du Premier ministre et ancien porte-parole de Netanyahu, devait recevoir un « poste ministériel » au sein du ministère de la Communication, faisant un ministre au sein du ministère, mais en laissant le poste de ministre de la Communication libre pour tout éventuel agrandissement de la coalition. Yehuda Weinstein a rappelé que c’était impossible.

Akunis est le deuxième ministre du gouvernement sans portefeuille.

La vice-ministre des Affaires étrangères, Tzipi Hotovely (Likud) mérite une mention spéciale dans la liste des ministres, car elle sera de facto ministre des Affaires étrangères jusqu’à ce que Netanyahu parvienne à remettre le haut poste diplomatique à un nouveau partenaire de la coalition.

Likud MK Tzipi Hotovely (photo credit: Miriam Alster/Flash90)
La députée Tzipi Hotovely (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Netanyahu est techniquement la pour servir de ministre des Affaires étrangères, mais c’est bien Hotovely qui va gérer au jour le jour le travail du personnel du ministère et prendre des décisions majeures qui affecteront le corps diplomatique d’Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...