Israël en guerre - Jour 59

Rechercher

L’école Schechter de Manhattan fermera ses portes à la fin de l’année scolaire

En raison de la baisse des effectifs, la taille moyenne des classes étant ramenée à 7 élèves, l'établissement fusionnera avec l'école du mouvement réformé Rodeph Sholom

Des élèves priant à l'école Schechter Manhattan. (Crédit : Capture d'écran via JTA)
Des élèves priant à l'école Schechter Manhattan. (Crédit : Capture d'écran via JTA)

New York Jewish Week – Schechter Manhattan, une école primaire et secondaire juive du mouvement conservateur – ou massorti – située dans l’Upper West Side de Manhattan, fermera ses portes à la fin de l’année scolaire.

L’école présente cette fermeture, annoncée lors d’un chat vidéo avec les parents mardi soir et dans un courriel envoyé ultérieurement, comme une fusion avec l’école Rodeph Sholom, une école juive du mouvement réformé située à proximité et affiliée à une synagogue du même nom. Schechter encourage ses 63 élèves – de la maternelle à la 4e – à s’inscrire à Rodeph Sholom, qui embauchera également le directeur de l’école Schechter et un autre administrateur principal pour diriger un nouveau programme d’études juives.

« Schechter Manhattan planifiera et travaillera à l’union de ses forces avec l’école Rodeph Sholom à partir du 1er juillet 2024, cessant ainsi ses activités en tant qu’entité indépendante le 30 juin 2024 », est-il écrit dans le courriel envoyé mardi soir par les administrateurs de l’école, qui avait été fondée en 1994 et qui avait déménagé en 2011 dans de nouveaux locaux à l’intersection de la 100e rue et de l’avenue Columbus.

La fermeture de Schechter Manhattan signifie qu’il ne reste plus qu’une seule école ayant des racines dans le mouvement massorti – la Solomon Schechter School of Queens, qui se définit comme une école « communautaire » – dans les cinq arrondissements. La direction de Schechter a attribué la fermeture de l’école à la baisse des inscriptions dans les écoles de la ville de New York, ainsi qu’à un coût par élève devenu intenable, l’école comptant en moyenne sept élèves par classe.

« Les changements démographiques, les tendances sociales et les priorités changeantes des parents affectent tous les types d’écoles privées, y compris les écoles juives », peut-on lire dans le courriel. « De plus, dans un monde post-confessionnel, les frontières entre les communautés massorti, réformées, non-confessionnelles et inter-confessionnelles ne servent plus notre désir commun de fournir une éducation juive dynamique, durable et de haute qualité à la prochaine génération de dirigeants juifs et de laïcs. »

L’école a également reconnu que le nom « Schechter », qui désignait autrefois un grand réseau d’externats juifs égalitaires, était devenu un obstacle à l’inscription. Sur la page des questions fréquemment posées (FAQ), l’école a écrit que « la marque Schechter a connu des difficultés qu’il n’était pas logique de reporter sur la nouvelle école ».

Des élèves pendant un cours de musique à Shechter Manhattan. (Crédit : Capture d’écran Youtube)

Selon les termes du partenariat, Rodeph Sholom s’attèlera à recruter au moins 28 élèves de Schechter – soit près de la moitié des élèves de Schechter – d’ici le 1er décembre. Ceux qui s’inscriront avant cette date bénéficieront d’une série d’avantages, notamment la gratuité des frais de scolarité actuels de Schechter pour les deux prochaines années et des augmentations modérées pour les trois années suivantes.

Il s’agit là d’un élément prédominant, car les frais de scolarité des deux écoles sont très différents. Schechter a annoncé une fourchette en fonction du niveau de revenu, avec des frais de scolarité allant de 10 000 à 45 750 dollars par élève. Rodeph Sholom propose également une aide à la scolarité, mais ses tarifs sont beaucoup plus élevés, pouvant atteindre plus de 63 000 dollars par élève pour les classes de niveau supérieur – l’un des frais de scolarité les plus élevés du pays pour les écoles juives. Le soutien philanthropique permet aux parents d’élèves de Schechter Manhattan de bénéficier d’arrangements en matière de frais de scolarité, selon les FAQ.

La date limite du 1er décembre est très importante. Si le seuil de 28 élèves n’est pas atteint d’ici là, l’accord sera annulé et tous les élèves devront suivre la procédure d’admission normale de Rodeph Sholom – et payer les frais de scolarité en rigueur.

Dans les deux cas, selon les FAQ, certains éléments du programme de Schechter seront incorporés à Rodeph Sholom. Chris Aguero, actuellement directeur de l’école Schechter, dirigera le nouveau programme avancé de judaïsme et de langue hébraïque avec Shira Jacobson, actuellement directrice-adjointe de l’école Schechter. Les FAQ indiquent que le nouveau programme d’études juives offrira « un niveau de créativité et de rigueur correspondant aux options de judaïsme et de l’hébreu actuellement proposées à Schechter Manhattan ».

En outre, Rodeph Sholom absorbera trois membres du conseil d’administration de Schechter. Les FAQ précisent que d’autres enseignants de Schechter « seront également invités à enseigner » à Rodeph Sholom, sans fournir plus de détails.

« Le changement n’est jamais facile », indique le courriel. « Cette décision n’a pas été prise à la légère, mais bien en pensant à l’avenir de nos élèves et à la force de l’éducation juive. Nous chérissons les souvenirs, les expériences et les valeurs que nous avons partagés en tant que Schechter Manhattan, et nous nous réjouissons à l’idée de cette nouvelle aventure avec l’école Rodeph Sholom. »

Cette fermeture n’est pas la première pour une école Schechter dans la région. Le lycée Solomon Schechter de Manhattan avait fusionné avec une école Schechter du New Jersey en 2006 et avait fermé définitivement ses portes l’année suivante. Une école Schechter de Long Island avait fermé ses portes l’année suivante, en 2008.

Depuis, d’autres petites écoles juives de la région ont également connu des difficultés. La yeshiva Lamplighters de Brooklyn, une école Montessori de la tradition du mouvement Habad Loubavitch vieille de dix ans, a fermé ses portes en 2020, et l’Idea School, un lycée orthodoxe moderne du New Jersey, a fermé ses portes en juin.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.