L’Egypte achète le système de défense aérienne russe S-300
Rechercher

L’Egypte achète le système de défense aérienne russe S-300

Un responsable israélien du renseignement affirme que ce contrat d'armement n'inquiète pas Israël

Des missiles S-300 pendant la parade de la Victoire sur la place rouge à Moscou, le 9 mai 2009. (Crédit : Kremlin.ru/CC BY 3.0  via Wikimedia Commons)
Des missiles S-300 pendant la parade de la Victoire sur la place rouge à Moscou, le 9 mai 2009. (Crédit : Kremlin.ru/CC BY 3.0 via Wikimedia Commons)

L’Égypte s’apprête à acheter à la Russie le système de défense antimissile S-300, a révelé mercredi un responsable du renseignement israélien à l’agence Reuters, suite à l’annonce de Moscou, le mois dernier, qu’il livrerait ce système d’armes avancé à l’Iran après la levée de l’embargo sur les ventes d’armes à la République islamique.

« Si vous parlez des S-300, ils [l’Egypte] achètent ce système », a déclaré le responsable israélien.

« Je ne sais pas à quel genre de menace l’Egypte pense quand ils décident de l’acheter, mais nous ne considérons pas l’Egypte comme un ennemi », a-t-il souligné, ajoutant qu’il espérait que les relations avec Le Caire continueraient à s’améliorer.

Le contrat d’armement en question n’a pas été officiellement confirmé par l’Egypte ni par la Russie, mais un responsable au Caire a néanmoins déclaré qu’Israël n’avait rien à craindre à la lumière de ces informations.

« Si nous obtenons une telle chose, c’est parce que nous regardons vers l’Est, pas vers le Nord, » a dit le fonctionnaire égyptien à Reuters, faisant apparemment référence à l’Iran.

L’agence d’information russe TASS avait annoncé au mois de mars que l’Egypte recevrait le système de missiles Antey-2500, une variante des S-300, et avait évalué la valeur du contrat à plus d’un milliard de dollars.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...