L’Egypte annonce des exercices militaires avec la Jordanie
Rechercher

L’Egypte annonce des exercices militaires avec la Jordanie

Des membres des forces spéciales jordaniennes sont arrivés en Egypte pour ces exercices dans le domaine de la "lutte contre le terrorisme"

Les officiers de police et les forces de sécurité montent la garde à l'extérieur d'un centre de formation de la police d'Amman le 9 novembre 2015, où un officier jordanien a abattu deux soldats américains et en a blessé deux autres américains avant de se suicider. Le porte-parole du gouvernement Mohamed Moumni a déclaré que le tireur a également blessé deux instructeurs américains, quatre Jordaniens et un Libanais dans l'attaque (Crédit :  AFP PHOTO / STR)
Les officiers de police et les forces de sécurité montent la garde à l'extérieur d'un centre de formation de la police d'Amman le 9 novembre 2015, où un officier jordanien a abattu deux soldats américains et en a blessé deux autres américains avant de se suicider. Le porte-parole du gouvernement Mohamed Moumni a déclaré que le tireur a également blessé deux instructeurs américains, quatre Jordaniens et un Libanais dans l'attaque (Crédit : AFP PHOTO / STR)

Les forces spéciales égyptiennes et jordaniennes vont mener en Egypte des exercices conjoints, notamment dans le domaine de la « lutte contre le terrorisme », a annoncé vendredi dans un communiqué le porte-parole de l’armée égyptienne.

Des membres des forces spéciales jordaniennes sont arrivés en Egypte pour ces exercices qui doivent durer « plusieurs jours » et concernent « la lutte contre le terrorisme », avec notamment des simulations « de libération d’otages » et des « assauts sur des avions détournés », indique le communiqué.

Depuis que l’armée a destitué le président islamiste Mohamed Morsi en 2013, l’Egypte est le théâtre de nombreux attentats visant principalement les forces de sécurité, notamment dans le nord de la péninsule du Sinaï, le bastion de la branche égyptienne du groupe jihadiste Etat islamique (EI).

L’Egypte et la Jordanie font partie d’une coalition militaire d’une trentaine de pays musulmans dont la création a été annoncée cette semaine par l’Arabie saoudite pour « combattre le terrorisme ».

La Jordanie participe en outre aux frappes aériennes menées en Irak et en Syrie par une coalition internationale dirigée par les Etats-Unis dans le but d’y enrayer la montée de l’EI.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...