Israël en guerre - Jour 288

Rechercher

L’Egypte décrète trois jours de deuil national pour la Libye et le Maroc

Abdel Fattah al-Sissi, a ordonné "d'apporter toutes les aides humanitaires possibles" pour aider les rescapés, "en coordination avec les institutions libyennes et marocaines"

Cette photo fournie par le bureau du Premier ministre par intérim de Benghazi, en Libye, le 11 septembre 2023, montre les dégâts à Derna, à environ 290 kilomètres à l'est de Benghazi, à la suite de la tempête méditerranéenne "Daniel". (Crédit : Bureau de presse du Premier ministre libyen / AFP)
Cette photo fournie par le bureau du Premier ministre par intérim de Benghazi, en Libye, le 11 septembre 2023, montre les dégâts à Derna, à environ 290 kilomètres à l'est de Benghazi, à la suite de la tempête méditerranéenne "Daniel". (Crédit : Bureau de presse du Premier ministre libyen / AFP)

L’Egypte a décrété mardi trois jours de deuil national « en solidarité avec les Marocains et les Libyens », a indiqué la présidence, après des milliers de morts dans des inondations dans l’Est de la Libye et dans un séisme au Maroc.

Le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, a également ordonné « à l’armée d’apporter toutes les aides humanitaires possibles, des équipes de sauvetage, des équipements et des campements pour abriter les rescapés en coordination avec les institutions libyennes et marocaines », a précisé son porte-parole, Ahmed Fahmy, dans un communiqué.

Ces aides seront acheminées « par voie aérienne et maritime », est-il ajouté.

Les inondations causées par la tempête Daniel ont dévasté lundi la ville de Derna dans l’Est de la Libye, frontalier de l’Egypte, et fait plus de 2 300 morts, selon les services de secours.

Elle se déplace désormais vers la côte nord égyptienne, où les autorités météorologiques mettent en garde contre de fortes précipitations.

Au Maroc, les opérations de secours se poursuivent mardi, plus de 72 heures après le violent séisme qui a fait plus de 2 900 morts, la plupart dans des villages isolés du Haut-Atlas proches de l’épicentre.

Des habitants fuyant leurs maisons après un tremblement de terre dans le village de Moulay Brahim, près de l’épicentre du tremblement de terre, à l’extérieur de Marrakech, au Maroc, le 9 septembre 2023. (Crédit : Mosaab Elshamy/AP Photo)

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.