Les assaillants de l’enseignant arabe devant l’AIPAC accusés de crimes racistes
Rechercher

Les assaillants de l’enseignant arabe devant l’AIPAC accusés de crimes racistes

Yosef Steynovitz, du Canada et Rami Lubranicki du New Jersey ont participé aux manifestations qui ont eu lieu à Washington devant le Convention Center de Washington

WASHINGTON – Deux hommes ont été accusés de crimes racistes, après avoir attaqué un enseignant arabe. Il s’agirait de deux membres de la Ligue de Défense Juive, devant l’endroit où s’est tenue la conférence annuelle de l’AIPAC cette semaine à Washington

Le rapport diffusé jeudi par le département de police du District of Columbia a identifié Kamal Nafyeh comme étant la victime.

Le magazine +972 qui a relayé l’attaque de jeudi, a indiqué que Nafyeh, 55 ans, est un enseignant du Central Piedmont Community College de Charlotte. Selon le site de l’école de la Caroline du Nord, Nafyeh y enseigne la technologie des réseaux depuis 16 ans.

Le rapport de police n’a pas nommé les attaquants, mais une porte-parole de la police les a identifiés. Il s’agit de Yosef Steynovitz, 32 ans, du Canada, qui a été accusé de coups et blessures graves, et Rami Lubranicki, 59 ans, d’Howell, dans le New Jersey, accusée d’attaque à main armée.

Dans les deux cas, les chefs d’accusation « suspicion de crime raciste et « islamophobie » ont été ajoutés. Les crimes racistes, s’ils s’ajoutent à une condamnation, alourdiront la peine.

Selon le rapport de police, Nafyeh a déclaré avoir eu une « altercation verbale » avec Steynovitz, qui l’a « frappé dans la zone du visage ». Nafyeh est tombé à terre, selon le rapport, et Lubranicki l’a frappé dans les côtes et a touché son œil droit avec un bâton de bois.

Ben White, un journaliste indépendant, a publié des photos des blessures de Nafyeh.

Le JTA s’est tourné vers les profils LinkedIn de Steynovitz et de Lubranicki pour qu’ils suppriment sur les accusations dont ils font l’objet, mais n’a obtenu aucune réponse.

En 2014, Lubranicki est apparu sur The Glazov Group, une chaîne d’information conservatrice sur YouTube, comme le fondateur du groupe American Bikers Against Jihad. Il s’est décrit comme un juif américain né en Israël.

Meir Weinstein, qui serait le directeur de la JDL canadienne, a diffusé une vidéo sur Facebook, indiquant que les individus affiliés au groupe n’ont agi que par légitime défense. Weinstein a présumé que l’incident était le fruit d’une vidéo « savamment montée ».

Jewish Defense League statement from Meir Weinstein regarding negative accusations against the JDL at the AIPAC Conference.

Posted by Never Again Canada on Thursday, 30 March 2017

« Nous allons diffuser davantage d’information pour remettre les choses dans leur contexte », a-t-il ajouté.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...