Rechercher

Les autorités clôturent l’enquête sur le policier accusé d’agression par Ben Gvir

Le département des enquêtes internes de la police du ministère de la Justice a conclu que Shachar Machsomi n'était pas en faute

Le député Itamar Ben Gvir dans le quartier de Sheikh-Jarrah, à Jérusalem-Est, le 20 janvier 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le député Itamar Ben Gvir dans le quartier de Sheikh-Jarrah, à Jérusalem-Est, le 20 janvier 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le département des enquêtes internes de la police du ministère de la Justice a clos jeudi l’enquête sur un officier accusé par Itamar Ben Gvir, leader du parti Otzma Yehudit, de l’avoir agressé en février de cette année lors d’un affrontement à Jérusalem-Est.

Ben Gvir s’était battu avec des policiers après avoir installé un bureau de fortune – une table sous un auvent – dans le quartier palestinien de Sheikh Jarrah. Le député s’était évanoui pendant l’affrontement.

Ben Gvir avait affirmé avoir été agressé par le commissaire Shahar Machsomi sur les lieux.

Les autorités ont maintenant classé l’affaire, ayant conclu que Machsomi n’était pas en faute.

L’officier a été nommé chef de l’unité Yasam de Jérusalem, chargée du contrôle des émeutes et des foules.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.