Rechercher

Les autorités pleurent les 5 morts de l’accident de la route en Galilée

Moran Ben-Eli et ses 3 enfants seront enterrés aujourd'hui ; le père est toujours en soins intensifs ; le chauffeur de bus salué comme "un grand-père travailleur et aimant"

Les victimes d'un accident entre un bus et plusieurs véhicules en Haute Galilée, le 30 septembre : le chauffeur de bus Asher Basson, Liam Ben-Eli, Moran Ben-Eli, Dekel Ben-Eli et Annael Ben-Eli. (Autorisation)
Les victimes d'un accident entre un bus et plusieurs véhicules en Haute Galilée, le 30 septembre : le chauffeur de bus Asher Basson, Liam Ben-Eli, Moran Ben-Eli, Dekel Ben-Eli et Annael Ben-Eli. (Autorisation)

Les autorités des villes d’origine et les proches des victimes du grave accident survenu mercredi dans le nord d’Israël ont exprimé leur choc et leur tristesse au fur et à mesure que les détails de la tragédie ont été révélés, avec la mort d’une mère et de ses trois enfants et d’un chauffeur de bus.

Cinq personnes ont été tuées et près d’une cinquantaine ont été blessées dans la collision contre un bus et plusieurs véhicules sur la route 89 en Haute Galilée, près de la ville de Hurfeish, mercredi après-midi.

La famille qui a été décimée était originaire de Ma’alot-Tarshiha, dans le nord du pays. La municipalité de la ville a déclaré que le maire et le personnel « étaient choqués et horrifiés par la tragédie qui frappe notre ville… Une famille entière, les Ben-Eli, de Ma’alot-Tarshiha, nous a été soudainement enlevée ».

Les quatre membres de la famille ont été déclarés morts sur les lieux de l’accident : Moran Ben-Eli, 35 ans, et les enfants Dekel (15 ans), Liam (11 ans) et Annael (5 ans). Le père, Reuven, qui se trouvait également dans le véhicule, a été hospitalisé dans un état grave.

La municipalité a présenté ses condoléances et souhaité un prompt rétablissement à Reuven. Le maire Arkady Pomerantz « a demandé au directeur général de la municipalité de se préparer à fournir dans l’immédiat une enveloppe municipale générale couvrant tous les aspects de la vie et à fournir à la famille toutes les ressources nécessaires », y compris une aide sociale et psychologique, alors que des proches ont déjà pu commencer à échanger avec des psychologues.

Les funérailles des quatre membres de la famille doivent avoir lieu à 15 heures ce jeudi à Ma’alot-Tarshiha.

Des témoins oculaires ont déclaré mercredi que l’accident s’était produit après que le bus eut dévié de sa voie pour une raison inconnue et a heurté plusieurs autres véhicules. Le chauffeur de bus, Asher Basson, 76 ans, est la cinquième victime de l’accident.

Un grave accident de la route survenu entre un bus et deux voitures sur la route 89 dans le nord de la Galilée, le 29 septembre 2021. (Crédit : David Cohen/Flash90)

Basson, habitant de Kiryat Yam, laisse derrière lui son épouse, quatre enfants, des petits-enfants et des arrière-petits-enfants.

Le maire de Kiryat Yam, David Even Zur, a présenté ses condoléances à « la chère famille Basson qui a perdu son père dans le terrible accident de la route 89 ». Il a défini Basson comme « un père et un grand-père travailleur et aimant ».

Son amie Meni Altman a déclaré à Walla que Basson était « un homme qui avait toujours le sourire aux lèvres, il rendait toujours les gens heureux. Si quelqu’un était de mauvaise humeur, il le réconfortait. Je le connais depuis l’enfance… Il avait bon cœur, il donnait sans espérer quelque chose en retour ».

Des blessés arrivent au centre médical Ziv de Safed, après un grave accident sur la route 89 dans le nord de la Galilée, le 29 septembre 2021. (Crédit : Basel Awidat/Flash90)

Le bus transportait des jeunes du mouvement Bnei Akiva de retour d’une excursion organisée pour les vacances de Souccot, et la plupart des blessés sont des enfants du groupe – la grande majorité ont été légèrement blessés, mais deux enfants se trouvent dans un état grave.

Dvir Neria, 18 ans, l’un des coordinateurs du voyage, a expliqué au site d’information Ynet depuis l’hôpital de Nahariya que « nous avons senti le bus accélérer pour une raison inconnue – peut-être que quelque chose l’a heurté – puis nous avons fait trois ou quatre tours. C’était fou. Je ne sais pas comment mes jeunes et moi sommes en vie ».

Yedidia Turman, une membre du groupe, qui a été légèrement blessée, a déclaré : « Nous discutions dans le bus, et tout à coup nous avons entendu trois boums, nous nous sommes retournés, ça a été très rapide. Toutes les vitres ont explosé. »

Un autre jeune, Lavi Stein, a ajouté : « Il y avait des pleurs, beaucoup de sang, tout le monde était blessé… Une fois que nous sommes sortis par un trou dans le bus, certains [enfants] ont appelé leurs parents. »

Des jeunes blessés arrivent au centre médical Ziv de Safed, après un grave accident sur la route 89 dans le nord de la Galilée, le 29 septembre 2021. (Crédit : Basel Awidat/Flash90)

En date de mercredi soir, une personne dans un état grave avait été hospitalisée à l’hôpital Rambam de Haïfa, tandis que deux personnes dans un état grave, une dans un état modéré et 17 légèrement blessées ont été hospitalisées à l’établissement Ziv de Safed. Une autre personne dans un état modéré et 26 légèrement blessées ont été emmenées à l’hôpital de Nahariya.

La police a ouvert une enquête sur les causes de l’accident.

Le Premier ministre Naftali Bennett, qui a atterri en Israël mercredi soir après son séjour aux États-Unis, s’est dit dévasté suite à l’accident, et a « adressé ses condoléances et son chaleureux soutien aux familles de ceux tués dans ce drame ».

Bennett a exhorté la population israélienne « à faire extrêmement attention sur les routes ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...