Les autorités turques bloquent l’accès au site WikiLeaks
Rechercher

Les autorités turques bloquent l’accès au site WikiLeaks

Près de 300 000 emails de responsables de l'AKP ont été publiés par l'organisation lanceuse d'alerte, bien qu'elle ait précisé que ces publications n'avaient aucun lien avec le récent coup d'Etat avorté

Illustration du drapeau de la Turquie (Crédit : domaine public)
Illustration du drapeau de la Turquie (Crédit : domaine public)

Les autorités turques ont bloqué mercredi l’accès au site WikiLeaks, après la publication de près de 300 000 emails de responsables du parti au pouvoir en Turquie, le Parti de la justice et du développement (AKP, islamo-conservateur).

Wikileaks a précisé que ces courriers électroniques provenaient du site internet du parti, akparti.org.tr, et tournaient principalement autour d’affaires internationales et non « des questions les plus sensibles de politique intérieure ».

L’organisation, spécialisée dans la publication d’informations de lanceurs d’alerte, a ajouté que ces emails avaient été échangés entre 2010 et le 6 juillet de cette année, et avaient donc été obtenus avant la tentative de coup d’Etat du 15 juillet.

« WikiLeaks a avancé son calendrier de publication en réponse aux purges opérées par le gouvernement » depuis, a-t-elle précisé.

La source de ces emails « n’a aucun lien avec les éléments derrière la tentative de coup d’Etat, ou un parti politique rival ou un Etat », a-t-elle encore affirmé.

Un responsable turc a confirmé que le site internet de WikiLeaks avait été bloqué en raison « de violation de la vie privée et de la publication d’informations obtenues illégalement ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...