Les bombardiers d’eau arrivent de Turquie, la Russie promet plus d’aide
Rechercher

Les bombardiers d’eau arrivent de Turquie, la Russie promet plus d’aide

Des canadairs arrivent de Grèce et permettent aux pompiers d’envoyer plus d’agents ignifuges sur les incendies qui se diffusent que ne le peuvent les équipes sur le terrain

Des avions grecs de lutte contre le feu sont arrivés en Israël le 24 novembre 2016. (Crédit : ministère de la Sécurité intérieure)
Des avions grecs de lutte contre le feu sont arrivés en Israël le 24 novembre 2016. (Crédit : ministère de la Sécurité intérieure)

Quatre avions grecs et chypriotes sont arrivés en Israël jeudi pour aider à combattre les incendies qui ravagent le pays. La Russie et la Turquie s’engagent à envoyer des avions également.

L’aide proposée par la Turquie, la première depuis longtemps, prouve le dégel des liens entre Jérusalem et Ankara depuis quelques mois.

La Turquie a contacté Israël et a proposé son aide, qu’Israël a acceptée, selon un communiqué du Premier ministre Benjamin Netanyahu jeudi.

« Le Premier ministre a affirmé qu’il appréciait la proposition et l’aide du gouvernement turc. »

Parallèlement, le président russe Vladimir Poutine a déclaré à Netanyahu qu’il enverrait deux énormes avions pour aider les pompiers israéliens à éteindre les quelques 200 feux de forêts qui ravagent le pays.

Netanyahu a sollicité l’aide de Poutine par téléphone jeudi.

L’avion Beriev devrait rejoindre les quatre avions envoyés par la Grèce et par Chypre, qui sont venus prêter main forte aux pompiers israéliens jeudi.

Israël devrait recevoir en tout 10 avions pour aider son propre escadron, principalement constitué d’avions légers utilisés pour larguer des agents ignifuges sur les incendies.

Le ministre de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan s’est félicité de l’aide internationale, synonyme des bonnes relations entre Israël et ses voisins.

The Hercules – les des quatre avions envoyés par la Grèce et par Chypre le 24 novembre 2016 pour aider à l’extinction des feux qui ravagent le pays. (Crédit : Bureau du porte-parole de la police)
The Hercules – les des quatre avions envoyés par la Grèce et par Chypre le 24 novembre 2016 pour aider à l’extinction des feux qui ravagent le pays. (Crédit : Bureau du porte-parole de la police)

« La mobilisation si rapide des pays voisins démontre la profondeur des relations entre ces pays et Israël. La coopération dans les airs sera un élément vital pour contrôler les incendies », dit-il, alors qu’il se rendait sur la base de l’armée de l’air à Hatzor, dans le centre du pays.

Les avions grecs et chypriotes, accompagnés de 49 membres de l’équipage, incluent deux bombardiers et un Hercule de la part de la Grèce et d’un Air Tractor de Chypre.

Photo prise le 24 novembre 2016. On y voit un feu de forêt ravageant la ville portuaire de Haïfa. De nombreuses personnes ont été évacuées, mais selon des responsables, certaines personnes sont bloquées à l'intérieur. Les pompiers luttent contre ces incendies. (Crédits : AFP PHOTO / Jack GUEZ))
Photo prise le 24 novembre 2016. On y voit un feu de forêt ravageant la ville portuaire de Haïfa. De nombreuses personnes ont été évacuées, mais selon des responsables, certaines personnes sont bloquées à l’intérieur. Les pompiers luttent contre ces incendies. (Crédits : AFP PHOTO / Jack GUEZ))

Les avions sont capables de transporter plus d’agents ignifuges que les avions israéliens et peuvent voler malgré les vents violents qui balayent le pays.

De nouveaux incendies menacent de nombreux endroits à travers le pays, notamment à Haïfa, où plusieurs quartiers ont été évacués, et dans l’implantation de Cisjordanie Talmon, où plusieurs maisons et voitures ont été endommagées.

La police suspecte qu’une négligence ainsi que certains incendies volontaires ont causé ces feux, attisés par la violence des vents et les conditions de sécheresse anormales pour la saison.

Erdan a exhorté les citoyens à ne pas allumer de feux jusqu’à la fin de la période des vents secs, soit probablement mardi. Il a également indiqué que davantage de forces de polices seront postées dans les endroits ouverts pour empêcher la diffusion des feux et s’assurer qu’il n’y a pas d’incendie volontaire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...